Derniers sujets
» NEW YORK THE DARK SIDE
Ven 18 Sep 2015 - 22:31 par Invité

» VAMPIRE KINGDOM
Lun 7 Sep 2015 - 11:48 par Invité

» Blackout <3
Mer 2 Sep 2015 - 18:36 par Partenaires

» X MEN the after years <3
Mer 3 Juin 2015 - 19:28 par Invité

» Formulaire de Partenariat
Mer 3 Juin 2015 - 17:03 par Partenaires

» Signature du règlement.
Mar 24 Mar 2015 - 22:30 par Elise De Belcour

» Petit problème
Mar 24 Mar 2015 - 20:37 par Elise De Belcour

» Autres Vies... Et si vous deveniez des voyageurs de l'improbable ?
Mer 11 Mar 2015 - 19:11 par Invité

» Top-sites
Mar 10 Mar 2015 - 19:59 par Aymerie de Rochechouart


Partagez | .
 

 Comte de Lascelle V.2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Comte de Lascelle V.2 Jeu 1 Sep 2011 - 0:34

Après mûre réflexion, je me suis dit que la première fiche ne correspondait plus vraiment au perso que je joue sur ce forum, j'ai donc décidé d'en faire une nouvelle. Il ne sera plus un tueur, ce qui risque de rendre certains postes écrit obsolète mais tant pis, je trouverais une parade.

Comte Zenon De Lascelle

Nom: De Lascelle
Prénom: Zenon Arthur Georges
Surnom: -

Age: 40 ans

Sexualité: Bisexuel

Métier: Il ne travail pas, c’est un Comte que Diable !
Situation martiale: Libre comme l’air.

Groupe: Noble
Rang désiré: Comte Libertin

Caractère:

Zenon a un fort tempérament et il est juste… haïssable. Hautain comme pas possible, il a gardé depuis son adolescence et malgré l’Education, cette manière de regarder tous ceux qui ne sont pas de son rang de cette façon si… froide et dédaigneuse. Et quand il décide de vous adresser la parole, il ne manquera pas de vous faire sentir à quel point vous ne valez pas mieux qu’une mouche à ses yeux, mouche que l’on écrase avec le talon de sa botte, en général.

On ne perd jamais ses mauvaises habitudes et il les a toutes gardées, ça serait bien trop long d’en faire une liste détaillée mais ce que l’on peut retenir en tous les cas, c’est qu’il est du genre irritant, cynique et cassant. Son humour, totalement noir, est en général utilisé pour faire mal. Il n’aime quasiment personne et on le lui rend bien !

Pourtant, c’est un séducteur de longue date (esprit assez libertin aussi, le sexe a toujours eu une place très importante dans sa vie) et, machiavélique comme il sait parfois l’être, il n’hésite pas à séduire ces dames, ou ces messieurs, pour obtenir ce qu’il souhaite. Et pour cela, il serait prêt à tout ! Il sait donc parfaitement se rendre des plus agréables aux yeux de ceux qu’il charme, devenant alors gentleman, charmant voir même agréable, très agréable. Mais ce n’est que pour mettre en confiance sa victime avant de l’achevée. C’est donc un bon comédien, calculateur, manipulateur, c’est qu’on pourrait croire que ce monsieur à tous les défauts de la Terre. Mec plutôt intelligeant et cultivé, qui sait aussi bien cacher ses pensées que vous crachez au visage vos 4 vérités afin que vous lui foutiez la paix. Fourbe et rancunier, il n’oublie jamais rien, surtout pas ceux qui lui ont fait du tord.

C’est un joueur, il aime jouer avec les gens, qu’importe sur quel plan, le pouvoir de dominer l’autre est aussi une part importante de sa personnalité, il aime avoir raison, avoir le dernier mot. Et si en face, il trouve quelqu’un à sa hauteur, ayant du répondant, sachant lui tenir tête, cette personne pourra s’assurer un certains respect de sa part.

Jeune, il avait le sang chaud, l’âge lui a permit de devenir un peu plus sage et a appris à maîtriser ses colères, pourtant, il ne faudrait pas voir à venir trop souvent jouer sur son terrain, il pourrait bien finir par vous mettre son gant dans le visage. Il a toujours apprécié les duels.

Malgré ce tableau noir brossé à son sujet, on pourra quand même noté quelques qualités. Envers les gens qu’il apprécie, il sait se montrer aimable, sans comédie aucune, protecteur et respectueux. Mais finalement, peu de gens on droit à une telle reconnaissance de sa part.

Physique:

La seule chose qui marque vraiment, quand on s’arrête sur le physique du comte, ce sont ses yeux. Leur variation de couleur est plutôt impressionnante même. Ils peuvent parfois être d’un bleu acier, comme parfois devenir aussi noir que l’onyx. Quand il vous scrute, il donne l’impression de tenter de vous voler vos pensées, votre âme.

Sinon, il n’a rien du type extraordinaire, homme à la carrure normale, un petit mètre 78, le corps entretenu pour ne pas tomber dans une obésité grasse ou une maigreur rachitique. Il ne ferait pas non plus de l’ombre au nouvel Apollon de la Cour, mais ce n’est pas non plus dans ses envies. Le but recherché étant de pouvoir se faire oublier quand il le faut.

Des cheveux d’un noir sombre, moyennement longs ou courts – dépendamment de ses envies - , parsemé de quelques poils blancs, surtout au niveau des tempes. Le visage se marquant gentiment avec le temps, laissant quelques rides faires leur apparition. Rajoutant donc encore un peu plus de charme à l’ensemble.

Maniant avec un certain talent ses expressions faciales, il sait parfaitement se mettre à son avantage pour plaire à celui qui lui ferait face. Si celui-ci à un quelconque intérêt pour lui, bien entendu. Un sourire qu’il sait être ravageur, utilisé à bon escient dont il use et abuse, lui permet de faire tomber entre ses filets ses conquêtes d’un soir.

Comme beaucoup d’hommes à la Cour, il suit quelque peu la mode du temps, bien qu’il apprécie les costumes simples, quand il souhaite être un peu plus passe partout.

Histoire:

On peut le dire, Zenon De Lascelle est né avec une cuillère en or dans la bouche. Son père, Comte De Lascelle senior, avait les terres et l’argent pour subvenir parfaitement aux besoins de sa famille. Zenon a vu le jour dans la maison familiale, le petit devait déjà en demander beaucoup à sa mère, car à peine son premier cris poussé, celle-ci lâcha son dernier souffle de vie. Premier meurtre, alors qu’il n’était encore qu’innocent, devait-on y voir un mauvais présage ?

Son père fût dévasté par cette perte, son épouse, c’était ce qu’il avait de plus précieux. Une compagne qui était assurément la femme de sa vie. Mais il ne détesta pas ce fils, non, bien au contraire, il l’aima comme il avait aimé la mère, il était l’un des derniers liens vivants qui pouvait le rattacher à elle. Car Zenon était le deuxième né de la famille et il allait se montrer être tout le contraire de son aîné.

De ce fait, le petit bonhomme fût choyer comme rarement, tous ses caprices passés sans problème, tout lui tombait tout cuit dans la bouche, il lui suffisait simplement de claquer des doigts. Mauvaise éducation que voilà, amenant l’enfant à l’adolescence et une suffisance pour le reste du monde déjà impressionnante. Son père était quelqu’un d’important, lui aussi par logique, l’était aussi. On lui devait le respect du à son titre et quiconque osait lui montrait de l’irrespect, voyait rapidement ses paroles châtiées.

De Lascelle avait le sang chaud, trop chaud parfois même. N’hésitant pas à lancer une bagarre pour un regard lancé de travers. Puis quand son maître d’arme lui apprit les pratiques de l’épée, les duels commencèrent sans tarder, ses gants se perdaient bien souvent dans le visage de ses adversaires. Il aimait cela, il aimait l’énergie que ce genre d’échange lui donnait. Son père, quand à lui, le laissait faire, sans remettre réellement son fils à l’ordre. Ce fût aussi à cet âge qu’il découvrit ses pulsions de futur homme adulte et que les femmes ne le laissaient pas réellement indifférent. La belle-mère, les esclaves et autres femmes à portées, faisaient grandir en lui une soif de mieux… les connaître. Il suffisait simplement de trouver celle qui lui ferait découvrir l’un de ses plus grands vices.

Mais les plaisirs ne durent jamais et cette vie si oisive et agréable se vit bien rapidement arrêtée. Presque brutalement, voilà que notre jeune homme à 18 ans, se devait de se présenter au palais d’Ambrosia pour y suivre… une Education ? Assurément, notre ami s’y opposait comme rarement, refusant catégoriquement de devenir l’esclave de qui que ce soit, mais on lui fit bien rapidement comprendre, qu’il n’avait pas le choix. Ce fût donc en freinant des quatre fers, que Zenon se rendit à la Cour du Roi, pour devenir celui qui subirait et non plus celui qui faisait ce qu’il voulait.

Il ne s’y fit jamais, se montrant allergique à toute forme de soumission, d’éducation et du reste. Son premier maître, avait été en fait une femme, mais elle avait bien rapidement lâché l’affaire, le jeune était bien trop odieux, indomptable pour en faire quoi que ce soit. On le mit alors entre les mains d’un homme fort peu recommandable, toutes les pires rumeurs couraient sur lui et le futur comte en fit les frais. Ce maître sans pitié ne le cassa pas pour autant, mais Zenon apprit à mettre de l’eau dans son vin, à changer son comportement pour plaire. Il lui avait fait découvrir quelques plaisirs interdits, auxquels il avait fini par goûter avec délices, voyant les opportunités que cela lui procurait quand il sortirait de ses griffes. Le jeune homme dût pourtant, encore une fois, changer de maître, le sien était malencontreusement tombé dans les escaliers de sa demeure, se cassant la nuque sur le coup… accident ou coup monté ? Rien ne put jamais être prouvé.

Il repartit alors dans les cachots du palais un temps, avant qu’un nouveau maître ne se présente à lui. Un homme de prestance, un ancien militaire, qui réussit à obtenir la confiance de l’esclave. Un homme bon, ou en tous les cas, juste. Dans cette nouvelle ambiance, l’homme en devenir, apprit une nouvelle façon de vivre. Son tuteur le traita comme l’un de ses soldats, lui donnant même le goût de s’engager, à sa sortie de l’éducation, dans les rangs royaux. Comme son frère finalement, qui menait une carrière digne de ce nom. Mais son maître allait lui transmettre un autre enseignement, cet homme était devenu le bourreau royal. Et il cherchait un homme à qui il pourrait passer le relai, Zenon était celui-ci. Intrigué par une telle opportunité, il accepta. Après tout, ce n’était pas tuer des hommes qui l’empêchait de dormir la nuit, sa conscience ne lui dictait pas que cela était mal. Bien au contraire, il obéirait à des ordres venant de très haut, un passe-droit en quelque sorte. Alors s’il faisait cela en toute légalité, pourquoi s’encombrer d’une culpabilité inutile ?

Après son entretien passé et réussit, il prit donc la relève, suivant son maître dans ses exécutions, apprenant le travail, tout en reprenant sa vie là où elle s’était arrêtée. Malheureusement, un drame frappa à nouveau sa famille de plein fouet. Son aîné avait perit sur un champ de bataille, il était donc de son devoir qu’il reprenne le flambeau, même si son père ne voyait pas tout cela d’un bon œil. Qu’importe, il avait eu dans l’idée de s’engager, maintenant, cela ressemblait presque à une obligation. Excellent cavalier, il entra chez les dragons du Roi. Réussit même à se faire remarquer par ses chefs et prit un peu de galon – gradant Lieutenant - , avant de revenir au pays, après que la guerre ait finalement été gagnée. Revenu dans le comté de son père, il apprit alors son décès… décidément, sa famille devait être maudite. Il gagna alors le titre et les terres des de Lascelle.

De nouvelles conquêtes, de nouvelles rencontres, grâce à ce titre, il s’approcha un peu plus du monde des courtisans, suivant avec intérêt les faits et gestes de la nouvelle Reine, qu’il trouvait particulièrement à son goût. C’est sûrement lors d’une réception qu’il vit pour la première fois, Amélia d’York, jeune femme vive, caractériel, pleine de piquant, qui lui tapa dans l’œil directement. Pourtant, il ne l’approcha pas, pas tout de suite. Mieux valait se faire intégrer dans la maison par d’autres moyens. Il fit alors en sorte que le plus jeune des frères de cette dame, se prenne de grande amitié pour lui et le reste fût jouer en un tour de main.

Les deux nobles s’intéressèrent très vite l’un à l’autre, et même si la plus jeune jouait presque les effarouchées quand il tentait quelques approches non-dissimulées, en invoquant le fait de son mariage et de sa fidélité à son mari, l’homme lui, sentait qu’il pourrait l’avoir, d’une façon ou d’une autre. La patience était l’une de ses qualités et comme un chasseur, il finit par attraper sa proie dans ses filets. C’était il y a 6 mois. Une étreinte violente, passionnée, bien trop courte. Elle y avait coupé court, avant de s’enfuir. Il venait de gagner une partie, il ne la lâcherait plus. Il risquait bien de se prendre à son propre jeu.

Les différents drames qui secouèrent la ville, ne le rendirent pas indifférent, mais il ne voyait pas réellement ce qu’il pouvait faire pour aider. Que ce soit la mort de de Voisin, du Roi ou encore celle de l’inspecteur, qui finalement n’en était pas une, le laissa plutôt de marbre. Il attendait de voir comment la Reine, allait se sortir de tout cela. Après tout, c’était elle qui était le centre de l’attention, quoi qu’il se passe. Et puis, Zenon était plus préoccupé par ses affaires personnelles. Cette femme après qui il courrait depuis si longtemps, était enfin libre, comme lui… la donne changeait invariablement et notre comte… se surprenait à penser à un avenir avec elle… malgré tout.

Tel est prit qui croyait prendre, Monsieur de Lascelle.

Vous
Nom/surnom: Malphas
Avatar: Gabriel Byrne
Possibilité de prendre votre personnage en pv: Non, pas lui.
Qui vous a amené jusqu'à Ambrosia?: Amélia Clark
Les mots de passe ont été envoyé?: Effectivement.

Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Comte de Lascelle V.2 Sam 3 Sep 2011 - 19:53

Bonsoir et (re)Bienvenue en Ambrosia

    Tout est bon compte, je passe votre ancienne fiche aux oubliettes, peu de chose change, tout est pour le mieux. Je vous (re)valide :p


Voir le profil de l'utilisateur http://i74.servimg.com/u/f74/15/02/26/34/da13.jpg http://ambrosia.forums-actifs.com

_________________
Ambrosia
Maitresse du jeu

avatar

Messages : 1796
Date de naissance : 07/07/1986
Age : 30
Date d'inscription : 16/02/2010

Situation : ....

Carnets
Age: ----
Métier: Maite du jeu
Niveau rp: Rp d'intrigue 1/3

MessageSujet: Re: Comte de Lascelle V.2 Dim 4 Sep 2011 - 12:27

Ainsi vous revenez avec de nouveaux secrets.

Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Comte de Lascelle V.2 Dim 4 Sep 2011 - 12:30

Merci Ambro.

Moins graves que les premiers.

Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Comte de Lascelle V.2


Contenu sponsorisé




 

Comte de Lascelle V.2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ambrosia :: Le jeu :: Nobles-
Il était une fois AmbrosiaA savoirContact