Derniers sujets
» NEW YORK THE DARK SIDE
Ven 18 Sep 2015 - 22:31 par Invité

» VAMPIRE KINGDOM
Lun 7 Sep 2015 - 11:48 par Invité

» Blackout <3
Mer 2 Sep 2015 - 18:36 par Partenaires

» X MEN the after years <3
Mer 3 Juin 2015 - 19:28 par Invité

» Formulaire de Partenariat
Mer 3 Juin 2015 - 17:03 par Partenaires

» Signature du règlement.
Mar 24 Mar 2015 - 22:30 par Elise De Belcour

» Petit problème
Mar 24 Mar 2015 - 20:37 par Elise De Belcour

» Autres Vies... Et si vous deveniez des voyageurs de l'improbable ?
Mer 11 Mar 2015 - 19:11 par Invité

» Top-sites
Mar 10 Mar 2015 - 19:59 par Aymerie de Rochechouart


Partagez | .
 

 Ministre de la justice à la rescousse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Ministre de la justice à la rescousse Dim 13 Mai 2012 - 13:29

Claude Mont-Roy, ministre de la justice



Nom: Mont-Roy
Prénom: Claude
Surnom: - - -
Age: 53 ans
Sexualité: Hétérosexuel
Métier: Ministre de la justice
Groupe: Peuple
Rang désiré: "Monsieur le ministre"

Caractère:

Monsieur Mont-Roy a toujours été un homme humble à la face du monde. Même si condition tend à lui donner de l'importance, Claude a encore bien du mal à se présenter comme un homme imposant. Doux et aux regards bienveillant, il est un homme du peuple et c'est pour cette seule raison qu'il a été nommé Ministre, après le refus de Monsieur Welton.
Respectueux de sa majesté, il a pourtant cette faculté particulière à devenir plus prompte à la prestance lorsqu'il se laisse gagner par ses convictions. Monsieur Mont-roy est ce qu'on appelle un homme comme on en fait plus. De ses erreurs du passé, il a apprit. Ancien milicien, il ne voue pas un sens exagéré à la punition. Monsieur Mont-Roy est un homme juste. Tout le monde pourra vous le dire. Fidèle, travailleur, il a reprit les rennes du ministère avec brio. Ce qu'on voit de lui, cependant, c'est ce qu'il veut bien vous montrer. Les méandres de son esprit, ses noirceurs seront tues pour le moment et ne peuvent vous être révélé. Car comme tout homme torturé, Claude a une image propre, mais si l'on plonge dans son esprit, il y a des tortures, des besoins refoulés, des parts sombres que l'on aimerait pas rencontrer.
Il sait se maîtriser à la perfection, Monsieur Mont-Roy est un homme dont les rouages sont si bien huilés qu'on ne le soupçonnerait jamais de rien. Il est pourtant d'un esprit si vif, si logique, si prompt à la maîtrise et à la manipulation, qu'il ne laisse personne être capable de douter de lui. Non, bien au contraire. Monsieur Mont-Roy est un virtuose de la dissimulation.

Aux yeux du monde, ainsi, Monsieur Mont-Roy est respecté, parfois pas par les courtisans, mais le peuple reconnait en lui, un de leur semblable, ainsi, cela explique sa nomination après la mort des filles di Morrison et de Seingalt. Il est juste et droit, il ne punit pas que les petites gens, mais tous ceux qui vont à l'encontre de la loi de sa majesté. Il joue à l'impartiale et à l'émotif si bien, que l'on ne devine rien de lui, absolument rien. Et à ceux qui pourraient douter, libre est leur choix, mais...on se moquera certainement d'eux. Comment douter d'un homme comme on en fait plus?

Physique:

Claude est un homme du peuple et de ce peuple, il a l'humilité. Sur son visage s'exprime toute la gentillesse du monde, les regards doux, les expressions humbles, la prestance tout en douceur. Il n'est pas ce que l'on appelle un homme d'apparence agressive, bien au contraire, certains confieraient leurs vies entre ses mains. L'on ne verra jamais rien de mauvais se glisser dans son regard, encore moins, quelques choses de dangereux.
Si sa garde robe tend à s'améliorer de part sa condition, l'on dénotera cependant que Claude reste simple. Il n'a pas la volonté, semble-t-il, de s'habiller comme ses gentilshommes de la cour, ni de se parer de superflus. La barbe taillée, les cheveux bien coupés, les ongles propres et quelques costumes de bonne factures suffisent.

Histoire: (15 lignes minimum)

Né à Ambrosia il y a 53 ans, Monsieur Mont-Roy est un garçon des rues. Orphelin à treize ans, de mère et de père, il apprit bien vite à se débrouiller seul. L'on ne peut pas dire qu'il fut un délinquant, il ne volait que s'il avait faim et surtout que s'il n'avait point d'autres choix. Les rares personnes lui donnant un travail étaient peu nombreuses et surtout peu disposés à réellement le payer. Mais Claude ne craignait pas d'avoir faim, ni de s'épuiser au travail, il craignait seulement de ne pas survivre. A 13 ans, l'on n'a pas forcément d'autres choses à penser quand on a rien.
Il vivait dans la rue, dormait sous les ponts, échappait à la police et à la milice quand il le fallait. Débrouillard et peu enclin à finir aux mains de n'importe qui, Claude avait la fierté des gamins de son âge, de ses gosses ignares qui se pensent capables de tout mais n'ont en vérité qu'une chance qui finira par s'échapper de leurs mains squelettiques.

Ainsi, à ses seize ans, lorsque l'hiver fut rude, que la neige encombra plus que nécessaire les rues, Claude tomba malade, la fièvre gagna son corps, mais il lutta. C'est ainsi que l'on agit toujours quand on ne peut rien faire d'autre. Claude lutta. Une semaine entière, jusqu'à ce que le corps épuisé dans la nuit tombe devant une porte, dans une rue qu'il n'était pas sûr de connaître, prêt à mourir au final, comme tout gamin qui n'a personne pour survivre.
Heureusement pour lui ce soir là, Monsieur Welton père avait prit le choix de rentrer tard, pour quelques leçons de plus à ses élèves inquiets de leurs examens. Quand il buta contre le corps en passant à sa porte, il appela sa femme, ses fils encore réveillés et transporta le corps à l'intérieur devant la cheminée. Le garçon fut alors couché, soigné et nourris.
L'on garda Claude le temps de son rétablissement et le père Welton lui trouva une maison. Pas un véritable foyer, mais un ami à lui, bienveillant et protecteur qui se chargea du gamin, lui apprit à lire, à écrire et bien sûr à grandir avec une plus belle condition.

Les années passèrent, si Claude rendait encore visite aux Welton, il fut un jour prit par son travail. Il ne devint pas professeur ou menuisier, son père adoptif était milicien, il suivit, par fierté son chemin. Claude y retrouva Richard lors de l'entretien devant le roi et ils furent acceptés.
Claude se maria deux ans plus tard, trois ans après, un homme abattit sa femme dans un cambriolage raté, sous ses yeux et Claude fou de colère et percé en plein coeur se jeta sur lui. Si l'on aurait pu comprendre la légitime défense, il n'en fut pas le cas. Maîtrisé à l'arrivé de la police, Monsieur Mont-Roy avait été soudainement gagné de violence et les psychiatre qui le suivirent après, déclarèrent que l'accès de rage était une action dût à sa souffrance, qu'aucun homme n'aurait pu y résister, surtout pas quand l'amour est prit. Il ne fut pas jugé pour meurtre mais on le renvoya de la milice. C'était la seule chose à faire, c'était la décision du roi et de son premier ministre.

Claude quitta Ambrosia pour voyager, de ses voyages, l'on ne sait rien et ses années là, resteront donc un mystère autant pour vous que pour moi. L'on parla quelque peu de lui, les journaux déclarèrent son soutient à cet homme qui n'était au final que l'un des leurs et le peuple admis avec fierté que ce milicien n'avait rien fait de mal, si ce n'est souffrir sous un instant de colère. Les psychiatres en interview dans la presse précisèrent que Monsieur Mont-Roy n'avait rien de dangereux, que bien au contraire, n'importe qui aurait pu agir comme il l'a fait, même sa majesté...

On oublia finalement ce pauvre milicien.

Durant pas mal d'année, Claude fut un voyageur, de ci, de là sur la terre entière, il ne revint à Ambrosia que sous l'appel de Malery pour être son secrétaire. Le vieux ministre déclinant dans l'estime du peuple, pensait qu'utiliser son image passée aurait pu être intéressante pour regagner l'estime des Ambrosiens. Si ce fut le cas, il se trompa sur un point. Les Ambrosiens appréciaient Monsieur de Mont-Roy mais pas le ministre lui même.
Discret, Monsieur de Mont-Roy assista à la première salve de Monsieur de Voisin avec silence. Bridé par son supérieur, les idées qu'il avait tenté de faire passer à la reine n'avaient pas pu l'être, sauf à la mort de l'inspecteur, la fausse mort. Mais le ministre se chargea de faire oublier à la reine ses idées de changement. Le deuil aidant bien à laisser les dossiers de côté, hors sa majesté n'oublie jamais.
Au départ du ministre précédent, Monsieur Mont-Roy veilla sur le ministère en attendant que le remplaçant soit mené, hors, le refus de Monsieur Welton et la situation d'urgence mena la reine à le choisir lui. Un peu inquiet par un tel choix, il refusa en premier lieux, mettant en avant son passé et son acte lors de la mort de sa femme, mais Lilith objecta avec fermeté. L'affaire passée montrait avec évidence que les témoins, même Richard Welton à l'époque, avait plaidé en sa faveur, les médecins aussi et que le seul choix du renvois avait été en fait décidé par de Voisin, ce qui aux yeux de la reine n'était pas un argument allant contre son propre choix. De Voisin et ses raisons....

Ainsi dans la précipitation, début Novembre, le jour même de la découverte des corps, Monsieur Mont-roy devint ministre de la justice....

Vous
Nom/surnom:
Avatar: Colm Wilkinson
Possibilité de prendre votre personnage en pv: Oui
Qui vous a amené jusqu'à Ambrosia?: La lumière
Les mots de passe ont été envoyé?: Oui

Voir le profil de l'utilisateur
Claude Mont-Roy
"Monsieur le ministre"
avatar

Messages : 35
Date de naissance : 14/06/1986
Age : 31
Date d'inscription : 10/05/2012


Carnets
Age: 53 ans
Métier: Ministre de la justice
Niveau rp: Ouvert me contacter par MP

MessageSujet: Re: Ministre de la justice à la rescousse Dim 13 Mai 2012 - 15:00

    Bienvenue monsieur le ministre

    La fiche est correcte, je n'ai rien à redire, vous voilà validé !

    Allez voir du côté des liens clés à suivre.

    Bonne chance.

Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ministre de la justice à la rescousse Dim 13 Mai 2012 - 15:11

Bienvenue !

Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ministre de la justice à la rescousse Dim 13 Mai 2012 - 22:10

Hey!

Amuse-toi bien avec ce perso Smile

Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ministre de la justice à la rescousse


Contenu sponsorisé




 

Ministre de la justice à la rescousse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ambrosia :: Le jeu :: Peuple-
Il était une fois AmbrosiaA savoirContact