Derniers sujets
» NEW YORK THE DARK SIDE
Ven 18 Sep 2015 - 22:31 par Invité

» VAMPIRE KINGDOM
Lun 7 Sep 2015 - 11:48 par Invité

» Blackout <3
Mer 2 Sep 2015 - 18:36 par Partenaires

» X MEN the after years <3
Mer 3 Juin 2015 - 19:28 par Invité

» Formulaire de Partenariat
Mer 3 Juin 2015 - 17:03 par Partenaires

» Signature du règlement.
Mar 24 Mar 2015 - 22:30 par Elise De Belcour

» Petit problème
Mar 24 Mar 2015 - 20:37 par Elise De Belcour

» Autres Vies... Et si vous deveniez des voyageurs de l'improbable ?
Mer 11 Mar 2015 - 19:11 par Invité

» Top-sites
Mar 10 Mar 2015 - 19:59 par Aymerie de Rochechouart


Partagez | .
 

 Brams, écrivain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Brams, écrivain. Sam 11 Mai 2013 - 13:14

© Arrogant Mischief sur Never Utopia
ABRAHAMS CHRISTIAN STENFORDS

« Ma maîtresse est une plume volubile.... »


۞ NOM : Stenfords
۞ PRÉNOM(S) : Abraham Christian
۞ SURNOM : Brams
۞ AGE : 39 ans
۞ SEXE : Hétérosexuel
۞ METIER: Ecrivain
۞ GROUPE: Noble
۞ RANG DESIRE: Ma maîtresse est une plume volubile

۞ AVATAR : Mads Mickelsen
۞ DOUBLE COMPTE ?

LE PERSONNAGE

CARACTERE:

"Fumeur...désordonné...tête en l'air...bordélique...désorganisé....accroc au café...accroc aux insomnies...capable d'oublier de se laver...obsédé par son écriture..."

Quelques défauts mais pas des moindres.
Brams est érivain. Et de ce fait, il faut considérer qu'il n'a pas réellement conscience de ce monde mondain auquel il devrait appartenir. Il vit pour écrire et écrit pour le plaisir. Il peut en oublier de manger, mais pas de boire ses cafés et de fumer ses cigarettes. Ainsi, il ne faut pas s'étonner que nombre de ses contemporains le voient comme un original à qui l'on pardonne les excès parce qu'il a un nom et un statut. Ce qui le laisse dans l'incompréhension la plupart du temps. Socialement parlant, Brams est un ermite.
Il ne sort pratiquement jamais, écris inlassablement et il faut toute l'insistance de son éditeur pour le faire aller dans les soirées où les têtes de la haute société l'invitent. Mais Brams n'a aucun gout pour ce genre de chose et s'ennuis profondément à toutes ces réunions car cela le prive de sa plume et de ses carnets d'écriture. S'il doit sortir, il préfère que cela soit pour aller s'acheter du matériel pour ses romans.

Il déteste les machines à écrire , même s'il en a une, et boudera l'appareil toujours. Cela n' a aucune âme selon lui et il préfère largement se couvrir les doigts d'encre, ainsi que sa chemise.
Il n'est pas sans coutume pour lui de rester enfermer dans son bureau et d'oublier alors de boire ou de manger ou de se laver car son esprit s'est envolé dans une histoire. Bordélique, cela se ressent à peine le premier pas franchit à son bureau. Papiers de partout, livres dans tous les sens, le chaos semble être son inspiration, en vérité, ce n'est pas le cas et quand cela commence à être trop en désordre, il prendra le temps de ranger, interdisant qui que ce soit d'autre de le faire, même sa servante personnelle.

S'il vit toujours ses parents, que sa mère est pour lui un peu trop étouffante, il ne s'entends pas avec son père qui après dix sept tentatives pour le marier avec des jeunes filles de belles influences semble avoir abandonné. A vrai dire, Brams s'est fait une telle réputation en tant que bon partit que les demoiselles sont de moins nombreuses à vouloir s'y risquer.

En dehors de tous ces points négatifs, Brams est un homme doux et tendre, rêveur et tête en l'air. Mais il fait peur aux inconnus qui ne savent pas véritablement l’appréhender, ce qui ne le dérange pas vraiment. Il est à noté que Brams a réputation d'être un buveur d'absinthe invétéré mais cette réputation d'alcoolique est infondée. Il ne faudrait pas non plus trop le pousser hors de ses gongs.


PHYSIQUE:

Brams ne se considère pas comme un homme beau. Mais ce genre de détail ne semble pas réellement lui hanter l'esprit. Fort peu conditionnel de l'entretient de soit, la barbe est un élément plus naturel chez lui que de se raser. Il finit par le faire quand sa mère peste contre son aspect repoussant, mais au delà de cela, il faudra s'habituer à toujours voir chez lui tâche d'encre sur son visage, bras, mains et chemise.
Il fait des efforts quand il doit sortir en société, mais il garde cette apparence de négligé même dans un somptueux costume.
Brams n'aime pas faire des efforts dans ses tenues et n'aime pas non plus qu'on l'y force. Mais quand il doit se rendre dans les soirées mondaines, il s'y oblige, avec un air boudeur qui ne se défait jamais de lui.

S'il ne considère pas beau, Brams avoue avoir de la prestance, dans cette attitude  d'original. Grand de presque un mètre quatre vingt dix, il n'a que son imposante grandeur et ses épaules carrées de plaisant, chez lui, selon lui. Et même si les putains ne cessent de lui répéter que ses lèvres épaisses sont un enchantement, il faut avouer qu'il n'y croit pas un seul instant.

HISTOIRE DU PERSONNAGE
Abraham est le fils de Lord Albus Stannley Stenfords, du de Glastain et de Borge.
Abraham est le fils de Lady Mélanie Stannley Stenfords, princesses de Brugeles.

Son père vient de Islay (Islande) et il est le sujet du prince d'Islay.
Sa mère vient de Bresnan, cousine de la famille royale de Frelancia.

Abraham est donc le cent vingtième duc de Glastain et de Borge. Ainsi que potentiel héritier de Frelancia si, dix héritiers avant lui ne trouvent pas la mort. Mais Brams s'en fout.
Dès son plus jeune âge, l'écrivain en herbe refuse les convenances de son monde, il s'isole et peste dès qu'on tente de le vêtir de ses costumes enfantins de noble. Il ne vit que pour la lecture que lui a apprit sa nourrice, une négresse que son père n'aime pas. Son père est raciste, ce qu'il comprend très tôt et ce que Brams ne peut pas admettre. Il grandit dans une ambiance pleine de tradition, d'obligation, de tradition et bien assez tôt, Brams s'avère être un volubile et un original, écrivant son premier roman à l'âge de dix sept ans.

"Le Mal être du Démon" vogue sur la vague des romans fantastiques prisés par la mode de l'époque. Mais au delà de cela, on lui prête la plume des grand maître du mouvement gothique et romantique et les premiers papiers, sur ce jeune homme sortent, montrant un visage énigmatique et fatigué. Brams commence à peine sa vie d'écrivain et il est déjà insomniaque.
Commence ces premiers voyages en compagnie de son oncle, avant son éducation. A quinze ans, c'est chez les Mahari qu'il évolue. Rencontre femme. Perds sa virginité.
Puis c'est l'obligation. Il rentre.
Son éducation est sommes toutes banales, sa maîtresse, elle ne lui éveille aucun plaisir particulier. Il finit par la baiser quand elle le réclame et retourner à ses écritures quand cela est terminé. C'est la seule chose qu'elle veut et qu'il donne sans gout aucun pour cela. En vérité Brams ne demande qu'à ce qu'on le laisse écrire. Il ne cherche pas l'amour et ne le cherchera malheureusement jamais, il l'écrirait cependant sans rien demander de plus. Il est calme, tranquille et quelques temps avant son éducation, il publie "Le con de la succube", un roman dans la même trempe que précédemment mais avec plus d'érotisme. L'église condamnera le livre, mais le roi l'adorera. Ainsi passera-t-il tranquillement à travers les filets de la censure.

Sa sortie d'éducation faites, il s'installe dans une maison ambrosienne pour écrire, un petit taudis dans lequel il vit reclus. Son ancienne éducatrice passe de temps en temps pour le délivrer de ses bourses pleines et il continue à faire cela machinalement. S'il se désintéresse de ce genre de pratique, il s'avère bien trop doué pour qu'elle l'oubli et la vieille libertine commence même à lui ramener des amies. Le secret, c'est que Brams fait l'amour comme il écrit, plus naturellement qu'il ne respire et peu à peu l'écrivain devient la coqueluche des femmes.
Heureusement, sa mère met un terme à ce genre de vie dissolue. Elle débarque en Ambrosia chez son fils et fait le ménage, quand elle parle à son mari de l'état de leur fils, le père achète une plus grande maison à la capitale avec une partie indépendante pour son fils et le fait installer avec eux. Brams ne dit trop rien, tant qu'on le laisse écrire, il s'en fout.
Au bout de deux ans d'éducation, un an de vie dissolue, deux livres à succès, son père estime qu'il est un bon partie et arrange des fiançailles avec Eugénie de Montelant de Prouscou. Jolie fille mais trop stupide aux gout de Brams qui se contente alors de lui faire goutter quelques plaisirs avant mariage. Surpris sous la robe de la jeune fille, le beau père hurle et annule les fiançailles.

Ainsi seize autres demoiselles y passeront.
Mélanie de Volant? Trop capricieuse.
Diane di Frontela ? Trop enceinte (mais pas de lui.)
Constance de la Fronte Fleurie? Trop lesbienne pour fonder une famille.
Gisèle de Font-Bleu, Samara de Landes, Isabelle de Médici etc etc...
Il les a fait partir, il s'est mal comporté ou tant d'autres choses...

Mais il s'en fiche et d'autres de ses livres sont publiés. Inlassablement à travers les années, son nom devient réputation et il se retrouve plongé de force dans ce monde qu'il tentait de fuir. On l'aime, on l'adore, on l'invite, on l'oblige à s'y rendre. Il insulte même une grande dame de ce genre de réception en la traitant de frustrée. On le pardonne, c'est un original.
Le temps passe, rien ne change, Brams préfère les maisons closes aux relations complexes avec les femmes. La dernière après une tentative de s'imposer chez lui, l'a clairement refroidis. Il repart sur Pomare, il y passe beaucoup de temps et d'année. Reviens.
Il fait sa vie en Ambrosia et sa réputation, suit les événements dans le journal mais se tient loin du reste. Malati est le seul contact humain qu'il garde précieusement.

Son dernier livre est en pleine écriture. Ce qui laisse peu de temps à l'écrivain pour sortir et être vu....

۞ PRÉNOM OU PSEUDO : C.C
۞ AGE DU JOUEUR : 30
۞ COMMENT AVEZ-VOUS TROUVELE FORUM ? hasard
۞ LEGUE DE VOTRE PERSONNAGE EN PV Non
۞ LES MOTS DE PASSES ONT ETE ENVOYE :Oui

Voir le profil de l'utilisateur
Abraham C. Stenfords
Ma maîtresse est une plume volubile
avatar

Messages : 63
Date de naissance : 15/05/1980
Age : 37
Date d'inscription : 11/05/2013

Situation : Malati <3

Carnets
Age: 37
Métier: Ecrivain
Niveau rp: 03/03

MessageSujet: Re: Brams, écrivain. Sam 11 Mai 2013 - 21:47

Bonsoir et bienvenue en Ambrosia.

    Voilà le grand écrivain dont nous manquions. Et bien monsieur, voilà un homme à femmes mais qui les fuit, étrange...peut-être que le manoir saura vous dissuader de telles fuites.
    A moins que vous ne vous sentiez mieux au cercle littéraire? Qui Sait...

    Bienvenue et bon jeu, vous êtes validé.

Voir le profil de l'utilisateur http://i74.servimg.com/u/f74/15/02/26/34/da13.jpg http://ambrosia.forums-actifs.com

_________________
Ambrosia
Maitresse du jeu

avatar

Messages : 1796
Date de naissance : 07/07/1986
Age : 31
Date d'inscription : 16/02/2010

Situation : ....

Carnets
Age: ----
Métier: Maite du jeu
Niveau rp: Rp d'intrigue 1/3

MessageSujet: Re: Brams, écrivain. Sam 11 Mai 2013 - 21:50

Bienvenue monsieur.

Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Brams, écrivain. Sam 11 Mai 2013 - 22:01

Merci Monsieur

Voir le profil de l'utilisateur
Abraham C. Stenfords
Ma maîtresse est une plume volubile
avatar

Messages : 63
Date de naissance : 15/05/1980
Age : 37
Date d'inscription : 11/05/2013

Situation : Malati <3

Carnets
Age: 37
Métier: Ecrivain
Niveau rp: 03/03

MessageSujet: Re: Brams, écrivain. Lun 13 Mai 2013 - 11:12

Monsieur Stenfords, voilà un moment qu'on ne vous avez pas vu en ville. Où en est votre dernier manuscrit ?

[ As-tu définit la femme "frustrée" de la réception évoquée dans ton histoire ? Si non... cela aurait pu être Amélia lorsqu'elle était encore Marquise. Intéressé ? ]

Bon jeu !

Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Brams, écrivain. Lun 13 Mai 2013 - 11:27

En pleine création ma dame. Mais vous le lirez comme tout le monde à sa sortie. En attendant je termine quelques nouvelles pour un recueil. Cela suffira certainement à faire patienter les ambrosiens...

[Non je ne l'ai pas défini, mais volontiers]

Voir le profil de l'utilisateur
Abraham C. Stenfords
Ma maîtresse est une plume volubile
avatar

Messages : 63
Date de naissance : 15/05/1980
Age : 37
Date d'inscription : 11/05/2013

Situation : Malati <3

Carnets
Age: 37
Métier: Ecrivain
Niveau rp: 03/03

MessageSujet: Re: Brams, écrivain. Dim 9 Juin 2013 - 14:09

Monsieur bienvenu en ces lieux. Vos écrits ravissent mon intellect.

Voir le profil de l'utilisateur http://ambrosia.forums-actifs.com/t1163-catherine-de-bourbon
Catherine de Bourbon
Le garder entre mes cuisses

avatar

Messages : 302
Date de naissance : 13/06/1980
Age : 37
Date d'inscription : 06/11/2011


Carnets
Age: 41 ans
Métier: Espionne
Niveau rp: 4/4 [Fermé]

MessageSujet: Re: Brams, écrivain. Dim 9 Juin 2013 - 15:10

Merci ma dame.

Voir le profil de l'utilisateur
Abraham C. Stenfords
Ma maîtresse est une plume volubile
avatar

Messages : 63
Date de naissance : 15/05/1980
Age : 37
Date d'inscription : 11/05/2013

Situation : Malati <3

Carnets
Age: 37
Métier: Ecrivain
Niveau rp: 03/03

MessageSujet: Re: Brams, écrivain.


Contenu sponsorisé




 

Brams, écrivain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ambrosia :: Le jeu :: Nobles-
Il était une fois AmbrosiaA savoirContact