Derniers sujets
» NEW YORK THE DARK SIDE
Ven 18 Sep 2015 - 22:31 par Invité

» VAMPIRE KINGDOM
Lun 7 Sep 2015 - 11:48 par Invité

» Blackout <3
Mer 2 Sep 2015 - 18:36 par Partenaires

» X MEN the after years <3
Mer 3 Juin 2015 - 19:28 par Invité

» Formulaire de Partenariat
Mer 3 Juin 2015 - 17:03 par Partenaires

» Signature du règlement.
Mar 24 Mar 2015 - 22:30 par Elise De Belcour

» Petit problème
Mar 24 Mar 2015 - 20:37 par Elise De Belcour

» Autres Vies... Et si vous deveniez des voyageurs de l'improbable ?
Mer 11 Mar 2015 - 19:11 par Invité

» Top-sites
Mar 10 Mar 2015 - 19:59 par Aymerie de Rochechouart


Partagez | .
 

 Un sourire congelé... || James & Yu-Jin || 18 dec.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Un sourire congelé... || James & Yu-Jin || 18 dec. Sam 18 Jan 2014 - 3:59

Je me sentis d’autant plus à l’aise une fois que James m’eut répondu que je me montrais sous mon meilleur jour. Je ne ressentais plus autant le besoin de surveiller mes arrières ni de surveiller ma façon d’agir avec lui. Les mots étaient sorti. Certes maladroits, mais suffisant pour qu’il sache, maintenant, qu’il avait ma confiance… Ça semblait lui avoir fait plaisir et du même coup, ça soulageait mon esprit à moi…
J’avais fait quelque chose de bien, aujourd’hui, oui. Rien qui ne soit académique, certes, ni même utile à ma réussite professionnel, juste, j’avais fais plaisir à James sans même qu’il me crie dessus… J’avais fais des progrès face à lui, visiblement, rien avec quelques mots simples. C’était motivant autant pour lui que pour moi… Je faisais un pas dans la bonne direction; vers lui.

Ses doigts avaient même toucher les miens les refermant sur ma petite boule de noël comme si de rien n’était, m’accordant le droit de l’accroché dans l’arbre et de participer au festivités des décorations de noël. Je n’avais qu’une brève idée de quoi il s’agissait, seulement, ça semblait remplir le coeur de tout  le monde de chaleur, de sourire et de sentiments agréables… Comme si ils faisaient tous partie de la même famille même en ayant des noms de famille différent. Tout cela me troublait, j’avais envie de savoir, de connaître ce sentiment d’appartenance particulier. Chez moi, les choses étaient différentes et si nous étions proches, ce n’était jamais la même chose que ce que je voyais là, dans les regards et les sourires des gens à l’approche de noël…
J’eus presque un sourire à cette idée. Sourire que je réprimais malgré moi, doucement timide d’oser exposé ce genre de mimique devant mon maître. Mais le fait d’en avoir même juste l’envie était bon signe. James me faisait sourire même intérieurement…

« Merci… Chez moi ce sont toujours les majordomes qui décorent le sapin et la maison. »

Je ne grognais que pour la forme en le sentant pousser dans mon dos vers la sortie du marché, puis vers le fiacre qui nous ramènerait à la maison. James ne cessa pas de sourire jusqu’à ce que nous soyons assit dans la voiture, ce qui, forcément, titillait ma curiosité. J’ignorais ce qui provoquait cette joie un peu soudaine chez lui. Je le fixais donc, détaillant son visage et ses expressions; la fossette au coin de ses lèvres et ces lèvres aussi, étirer de cette façon… C’en était presque troublant…
Le bout de ma langue passa sur mes lippes tendres, comme pour répondre à son sourire d’un geste discret.
Son regard, pourtant, finit par croiser le mien et mes joues s’empourprèrent aussitôt. Un vent de chaleur grimpa sur mes pommettes et mon regard se détacha du sien pour trouver celui de l’extérieur. Je vis l’amusement dans son regard, mais tentais de ne pas y répondre.
Il ne me fallut ensuite que quelques secondes seulement pour prendre le livre au creux de la poche intérieur de mon manteau. J’avais de la chance, en fait, d’avoir un maître aussi tolérant à mon égard, c’était lui qui avait acheté ce manteau, justement parce qu’il avait cette grande poche à l’intérieur et qu’il restait chaud. Certes, j’imaginais qu’il trouvait cette poche pratique pour une tout autre raison que moi…

Mon attention vu une fois encore entièrement absorber par les lettres, les mots et les lignes de l’histoire fascinante. Mes iris restèrent posées sur les pages du livres jusqu’à ce qu’il s’immobilise, juste là, devant la demeure de James. En fait, je restais happé par les verbes conjugués jusqu’à ce que James ne me rappel à l’ordre. Sa voix tiède m’appela à quelques reprises et lorsque mon regard se tourna sur lui, il avait déjà ma grosse boîte de livre entre ses bras. Un soupir s’échappa de mes lèvres et pour une fois, je ne finis même pas ma page avant de sortir du fiacre à sa suite. Je me sentais d’humeur obéissante, maintenant, une envie de lui plaire un peu et de continuer sur ma belle lancée du marché.

«Je me suis laissé absorber par mon livre… »
Ce ne fut pas une surprise pour lui. Il sourit avec ce regard entre l’exaspération et l’amusement de mes petits comportements habituels.
Je le regardais une dernière fois avant de passer la porte du fiacre et quelques minutes ensuite, la porte de la maison. Ça ne me prit que quelque seconde avant d’enlever mes bottes tachées de neiges à moitié fondue, mes pas me guidèrent directement au sapin, sans un mot de plus pour mon maître.
Je pris une longues minutes pour trouvé où exactement mettre mon petit jouet, ma petite boule de noël dans le sapin déjà chargé de cadeaux et de décorations d’enfants et d’adultes en tout genre. Jusqu’à trouver un petit vide, près de l’étoile au haut du sapin.
Mes doigts caressèrent la surface lisse de la boule que j’avais tiré hors de ma poche.
Mes joues se rosirent un peu alors que je dus me hisser sur la pointe de mes pieds pour suspendre mon précieux cadeau.

Un sourire se traça sur mes lèvres, sincère et franc, sourire que je cachais aussi rapidement dans le col de mon grand manteau. C’était si peu de choses que j’avais presque honte d’être aussi heureux de pouvoir mettre ma petite boule de neige avec les autres.
Un soupir s’échappa de mes lèvres, léger et bref, juste pour calmer l’accès de joie visible sur mon visage…

« J’ai chaud, maintenant… »
Une remarque sans vraiment d’émotions, juste parce que je n’avais pas pris le temps de retirer mon manteau dans mon empressement enfantin. Un grognement léger et digne de James s’échappa de ma gorge comme je retournais à la porte d’entrer pour retirer mon manteau ensuite et de prendre le chemin de ma chambre suivit de James et de ma boîte de livre.

« James, on peut dégager mon étagère pour mettre mes livres ? … Je veux pas les laisser dans la boîte en attendant qu’on parte… C’est un peu triste. »
Mes doigts s’activèrent un peu, extirpant les livres de la boîte un par un pour les poser sur mon lit ensuite sans réalité l’ambiguïté de mes gestes face à de simples livres…

Voir le profil de l'utilisateur
Yu-Jin Seo

avatar

Messages : 629
Date de naissance : 25/08/1991
Age : 26
Date d'inscription : 13/08/2012


Carnets
Age:
Métier:
Niveau rp: Ouvert, en retard....

MessageSujet: Re: Un sourire congelé... || James & Yu-Jin || 18 dec. Mar 4 Mar 2014 - 17:19

Je regarde avec un certain amusement, la façon dont Yu prend si à coeur de vouloir participer aux préparations noël. Il ressemblait à un enfant, avec son petit air concentré pour choisir au mieux l'emplacement de sa boule à neige. Retirant mon manteau, je m'approchais du sapin me demandant s'il avait besoin d'aide vu que son objectif semblait être de vouloir la mettre la plus haut possible. Mais il se débrouilla seul, encore emmitouflé dans son chaud manteau d'hiver. Sa demeure miniature avait rejoint les décorations de mon sapin noël. A cet instant, je ne pouvais pas nier que cela me rassurait pleinement de voir qu'il commençait à s'ouvrir et surtout d'avoir la volonté de faire partir de la maisonnet. Son éducation prenait une courbure intéressante. Peut-être une possibilité d'avoir moins de conflit à l'avenir. Quoiqu'il en soit, son sourire bien que léger, ne m'échappa pas. Sa mine sérieuse avait laissé place à une expression de joie discrète. Signe qui montrait qu'il partageait vraiment cette envie de partager plus avec les autres et avec moi. Cependant, je n'en lui fit aucune remarque n'ayant pas envie de l'embarrasser ce petit moineau aux tendances boudeuses.

C'est donc l'air de rien que je retirais mes bottes maculées de neiges, alors qu'il faisait un commentaire laconique sur sa température. Je lui souris finement en réponse, sachant que toutes remarques de ma part risquait justement de l'embêter. Ce n'était pas que je n'aimais pas taquiner Yu. Loin de là, c'était même devenu un de mes passe-temps favoris. Ça avait d'ailleurs eut pour effet de lui faire prendre mon habitude de grogner quand quelque chose l'agacer. Sauf qu'un rapprochement fait de confiance c'était fait et je n'avais pas envie de l'arrêter en si bon chemin. Ainsi, nous primes tranquillement le chemin de la chambre pour y déposer les livres.

" Si tu veux, c'est tes livres, donc c'est toi qui range de toute manière".

Les fesses posées sur le lit, je regardais les titres de ses ouvrages qu'il a choisit. L'un attira plus particulièrement mon regard, étonné qu'il puisse lire ce genre de chose. Ma main attrapa le bouquin, passant la main sur la reliure tout en relisant le titre pour être que c'était bien ce que je pensais que c'était. Et c'était bien le cas. Mes yeux bleus oscillaient entre le visage de Yu et le livre dans le creux de ma main, n'arrivant pas à réaliser que petit moineau s'intéressait à la littérature érotique. Comme quoi, notre soirée au manoir ne fut pas sans conséquence... Déglutissant, pour reprendre contenance, je lui tendit l'ouvrage en lui demandant sur un ton sérieux.

"Je ne savais pas que ce genre de sujet littéraire t'intéressait. Ça fait longtemps que tu en lis ? "

Je cherchais son regard, pour analyser sa réaction me disant qu'il allait peut-être falloir que je remet en question ce que je pensais savoir de la personnalité de Yu-Jin. Il était vraiment un esclave remplit de surprises.

Voir le profil de l'utilisateur
James O'Connor

avatar

Messages : 389
Date de naissance : 25/03/1994
Age : 23
Date d'inscription : 06/08/2012

La mer est dégueulasse. Les poissons baisent dedans

Situation : marié à l'océan

Carnets
Age: 27 ans
Métier: Capitaine corsaire
Niveau rp: en attente

MessageSujet: Re: Un sourire congelé... || James & Yu-Jin || 18 dec. Mar 4 Mar 2014 - 22:38

Je levais les yeux au ciel à la réponse de James comme quoi je serai celui qui rangerait mes propres livres. J’avais ma propre façon de classé mes livres pour être certain de les retrouvé et de les lire dans un ordre bien précis. Je n’avais pas envie que James perturbe mon système. Les trucs éducatifs prenaient les premiers niveaux de mon étagère. Ainsi l’encyclopédie sur les chats côtoyait le dictionnaire littéraire, mes livres de droits internationaux et locaux de Yanbian et Ambrosia, les livres de lois maritimes et des exemplaires de toutes sortes d’encyclopédies et de récit de batailles historiques.
La suite donnait place à mes romans et livres favoris qui n’avait pas nécessairement d’apport éducatif mais qui me plaisait tout de même. Tout les genres s’y confondaient bien pour le moment, une grande part de cette étagère était prise par des légendes de corsaires et de pirates… Des livres d’actions qui plaisaient à l’homme que j’étais…

Et maintenant, mes nouveaux livres allaient rejoindre ma petite collection de précieux manuscrits. Je laissais le soin à James de vider ma boîte pendant que je décalais ceux qui étaient déjà en place pour libérer l’espace requis.
Je ne pensais plus aux livres choisis, j’étais simplement content et excité à l’idée de les classer comme il faut, proprement aligné les uns à côté des autres… J’avais peur de manquer d’espace, en fin de compte. Un léger soupir s’échappa de mes lèvres, plissant un peu le regard en coinçant une légende de gorgone à la fin d’une série de barbes de couleur et la voix de James attira mon attention…

Mon regard se tourna vers lui et je tirai sur ma manche sur ma main, un peu embarrassé par sa découverte.
Je me mordis un peu la lèvre, mes doigts passèrent sur ma nuque et je chassais ma mèche de cheveux de devant mon oeil pour mieux voir de quel exemplaire il s’agissait. Je n’osais pas toucher le livre, oscillant entre James et le roman entre ses mains. Une lecture de femme.

« La houle du plaisir »

Un silence s’installa. Un étrange silence qui attendait mon explication que j’hésitais un peu à donner. Le trouble de James face à mes choix de lecture était visible au creux de ses iris bleues.
Mes doigts se posèrent sur le livre et l’ouvrit, puis le refermèrent pour le rendre à James, lui répondant finalement sur ton calme que j’espérais ne pas trahir mon embarras.

« Ça m’arrive, parfois… »
Je me mordis la lèvre, cherchant comment désamorcer ce que j’avais enclenché par cette phrase. « Mais c’est pour apprendre les sentiments et ce genre de choses. J’apprend les filles et le… les… la-… Les relations, tu vois ?. »
Parler de ce genre de chose n’était pas ma tasse de thé. C’était l’un de ses moments où je n’aimais pas ma jeunesse et ma pudeur, parce que je perdais mon mordant et ma façon directe de dire les choses.

« Parce que j’ai jamais… Donc je dois apprendre ce genre de choses quelque part, non ? Ça semblait un bon point de départ… En plus c’est une asiatique et un marin, donc ça tombait pas trop mal. »
Nouvelle pause, un peu, ma langue passa sur ma lèvre inférieure une rougeur légère s’installa sur mes joues.

« Les autres livres sont pas assez graphique pour étudier ce genre de choses…»
Ma main se posa sur la cuisse de James alors que je m’appuyais pour tourner quelques pages sur une scène un peu osée.

« Mon corps se tend, s’offre entier, supplie qu’on le soulage de ce désir électrique. Le besoin est brûlant et fait naître la chaire de poule sur mon derme trop doux. Ses doigts joues de mes pointes, appliquant une caresse de son pouce sur un téton découvert, les lèvres de mon maître s’attarde sur le jumeau et je me sens faiblir, me tendre et ouvrir les cuisses pour l’invité là, entre mes jambes. Ses doigts s’insinuent en moi et c’est insuffisant, je le veux lui, entier, son membre dur au fond de moi. Le bruit des vagues sur la coque du bateau se mêle à mes soupirs et je me mord la lèvre, ses lippes dévorent ma peau entre mes seins et ma voix monte doucement, soupir de plaisir et supplication de d’avantage.

«Tu me fais attendre, prend-moi… Maintenant… S’il te plait… »
Mes doigts s’accroche au cheveux blond de mon maître et son souffle s’échoue sur mes lèvres avant que sa bouche ne s’écrase sur la mienne, ses mains s’impose sur mes cuisses, appuyant dessus pour les ouvrir d’avantage alors qu’il s’insère d’un coup de reins au creux de mon corps… »


Mon regard trouva celui de James et je le refermais rapidement sur son pouce, mordant ma lèvre et retirant ma main de la cuisse de mon maître, trop embrassé pour lui faire lire ce genre de chose, au final. C’était trop pour moi, trop malaisant. Je n’aimais pas les contacts physiques et me dévoiler face aux autres et… cette lecture était embarrassante, voila…

«’Fin voila, c’est juste pour étudier… C’est stupide.»

Voir le profil de l'utilisateur
Yu-Jin Seo

avatar

Messages : 629
Date de naissance : 25/08/1991
Age : 26
Date d'inscription : 13/08/2012


Carnets
Age:
Métier:
Niveau rp: Ouvert, en retard....

MessageSujet: Re: Un sourire congelé... || James & Yu-Jin || 18 dec. Mar 15 Avr 2014 - 23:18

Je tiens son livre "La houle du plaisir" avec une certaine perplexité me demandant bien comment il allait s'en sortir pour m'expliquer sa présence. Mon regard le détaille un rien sévèrement, prenant le sujet au sérieux parce que ce genre de lecture était le meilleur moyen d'avoir une vision totalement biaisée des relations. C'est d'abord le silence que j'ai pour réponse et son air gêné. Il avait de quoi être embarrassé. C'était de la lecture de femme bas de gamme. Il s'agite légèrement, hésite dans ses mots et je le laisse se noyer dedans, histoire qu'il n'est plus envie de racheter cette "littérature" avec moi. Je lâche un soupire un rien amusé bien qu'un rien blasé quand il dit clairement qu'il pense pouvoir apprendre quelque chose de ça.

Mais je le laisse continuer, pour mieux pouvoir réfuter ses petites idées. Néanmoins, je ne m'attendais certes pas à ce qu'il est pris ce livre en faisant le parallèle avec nous. Ainsi, il pense à moi. J'étais donc en partie responsable de son achat qui devait assouvir sa curiosité sexuelle. Mon petite sourire au coin vient ainsi prendre place au coin de mes lèvres. Tout comme la lueur malicieuse dans le fond de mes prunelles. Finalement, il semblerait que j'aurai l'occasion d'être plus aventurier avec lui. C'était une perspective assez agréable d'ailleurs ...

La page qu'il ouvrit montré bien l'étendu de son ignorance à ce sujet. D'ailleurs, je préférais imaginer qu'il se prenais pour le corsaire plutôt que pour la jeune fille. Sinon j'allais le trouver beaucoup trop sentimental à mon goût. Bien que m'insérer entre ses reins ne me semblait pas une expédition si désagréable que ça. Bien au contraire ... Mais je doutais que nous étions déjà à ce stade de son Éducation. Posément, je tournais encore une page lisant un extrait qui ne faisait qu'appuyer mon avis premier. Je lâche un petit soupir amusé avant de fermer le livre. Regardant un instant l'ouvrage, je finis par relever mon regard vers lui. Je me redresse croisant les bras devant moi. Doucement, j'humecte mes lèvres me demandant comment aborder mais choisi ma simplicité comme d'habitude.

"Bon, je suis pas franchement d'accord que tu lises ce genre de chose. C'est du fantasme, rien de réel. Franchement, ta future reine elle sera loin d'être comme ça. J'en suis sûr. Donc ça, je jette"

Aussitôt dit, aussi fait. Le livre trouve le chemin de la corbeille. Puis tranquillement, je me rapproche de Yu. Je passe distraitement une main sur une mèche de son front. Puis souriant légèrement, je lui souffle.

"Cependant, comme tu sembles intéressé par les relations entre corsaire et asiatique, je suis là ... "

J'échappe un léger rire me disant que j'allais le bloquer à lui sortir des trucs comme ça. Du coup, je désamorce toutes ambiguité en reprenant un ton plus sérieux.

"Plus sérieusement, si tu as la moindre question sur les relations posent les moi. Je suis vraiment là pour ça."

Voir le profil de l'utilisateur
James O'Connor

avatar

Messages : 389
Date de naissance : 25/03/1994
Age : 23
Date d'inscription : 06/08/2012

La mer est dégueulasse. Les poissons baisent dedans

Situation : marié à l'océan

Carnets
Age: 27 ans
Métier: Capitaine corsaire
Niveau rp: en attente

MessageSujet: Re: Un sourire congelé... || James & Yu-Jin || 18 dec. Ven 18 Avr 2014 - 4:23

Je sais bien que mon choix de lecture n’a rien de bien commun, du moins pour ce roman-ci, seulement je n’imaginais certainement pas mon maître l’envoyer valser à la corbeille de la sorte… Certes, ils sont peut-être un peu graphique, mes livres, mais au moins ils avaient l’avantage de répondre, même si brodé de fleurs, à mes nombreuses questions sur les relations de couples. D’autant que je savais, James n’avait pas été en couple. Des coups, oui, des relations, assurément, mais des couples, j’avais du mal à le croire, il n’était pas le type même de l’amoureux transit… Même si je n’avais aucun mal à croire qu’un écrivain de romans érotiques puise son inspiration dans le type d’homme qu’était mon maître.
Ces frasques sexuelles devaient en être un récit bien longs, d’ailleurs…

Mes doigts viennent donc récupéré mon petit livre au creux de la corbeille vide pour le poser sur mon bureau… Je ne l’avais pas encore terminer, s’aurait été bien dommage de ne pas connaître la fin de l’histoire, même si j’imaginais déjà qu’elle se terminerait entre deux oreillers…
Un fin soupire s’échappe de mes lèvres comme je l’écoutais un peu avant qu’il ne s’approche de moi, chassant une mèche de mon visage… Sans savoir pourquoi, une chaleur grimpa sur mon visage et brouilla mon teint claire. Je m’attendais à ce qu’il pose ses lèvres sur moi, mais non… Non, il se moqua simplement et gentillement de moi dans un sourire simple et équivoque.

J’ignorais seulement comment répondre à ce genre de blagues…
Rire, j’imagine… Ou répondre d’une réplique amusante aussi, seulement je n’étais pas très doué pour ce genre de choses…

« Je … »
Un sourire rouillé se dessina sur mes lèvres, content de voir qu’il essayait de me mettre un tant soit peu à l’aise avec ce genre de choses à sa façon. Je tentais pourtant le coup, osant le provoquer d’une remarque digne de moi, sur un ton maladroitement humoristique.
« Oui, vraiment, une relation avec un gros ours qui pue la crotte de poisson et qui rote à table c’est forcément très attirant… »
Mes doigts trouvèrent ma nuque et il ne recula pas de beaucoup, ce qui, quelque part, donnait une impression d’intimité entre nous… Ça n’avait, cette fois, rien de bien désagréable, c’était presque rassurant parce qu’il ne tentait rien, juste… Il était là, à l’aise et présent dans son rôle de maître et peut-être même d’ami, en fin de compte…

« À moins que tu puisses m’expliquer comment me transformer en quelque chose d’attirant pour les femmes, je doutes que tu puisses m’être très utile pour ce genre de choses.»
Petit regard boudeur, mes doigts prennent le livre sur le bureau derrière moi, triturant les pages sans lire les mots.

« Enfin, c’est d’un banal ennuyeux, en fin de compte, comme sujet, les sentiments sont trop compliqués pour moi… »
Mon regard se relève et croise le sien, un peu embarrasser, mais volontaire. La confession est là, sous tendues sous les mots. La peur de ne pas savoir, de ne jamais aimé et d’être enfin, le premier roi de Yanbian à n’avoir jamais eu de descendance…

Voir le profil de l'utilisateur
Yu-Jin Seo

avatar

Messages : 629
Date de naissance : 25/08/1991
Age : 26
Date d'inscription : 13/08/2012


Carnets
Age:
Métier:
Niveau rp: Ouvert, en retard....

MessageSujet: Re: Un sourire congelé... || James & Yu-Jin || 18 dec. Sam 19 Avr 2014 - 22:55

J’admets que le fait d'avoir mis son livre dans la corbeille était un rien excessif... Mais franchement, j'étais là pour l'éduquer selon mes principes et la lecture de femme n'en faisait pas partie. Déjà qu'il avait pas un poil, il fallait bien qu'il garde un peu de virilité. Il fit pourtant déni de mon geste est repris l'ouvrage jeté. Je plissa un rien agacé les yeux devant cette pseudo-rébellion. J'avais pensé que vu qu'il aimait lire qu'il avait un certain goût en lecture mais tout ce qui renfermait des mots lui était d'un standard suffisant. Franchement, je ne voyais vraiment pas ce qu'il allait apprendre dans ce truc surfait, mal écrit et complètement fantasmé. Il allait rien apprendre, c'est aussi simple. Je n'avais pas jeté ce bouquin pour l'ennuyer ou le punir. Juste pour lui faire comprendre que c'était de la lecture inutile et polluante pour son esprit. C'était moi le maitre ici. J'étais ici pour le former à devenir un homme, pas une chochotte liseuse de romance à la con. Yu-jin trouvait décidément toujours le moyen de m'ennuyer. Il avait beau être intelligent, ses petites hormones d'adolescents le menaient sur le chemin glissant du sexe mais il préférait prendre la voie des livres. Étrange, vraiment étrange...

Je ne fis pourtant aucun geste pour récupérer le bouquin. Je le pense assez intelligent pour savoir faire la part des choses, particulièrement si je suis là pour lui expliquer les choses de la vie. Bien que j'avais encore nombre à lui apprendre, comme le démontrer sa tentative maladroite de répondre à ma phrase taquine. Tentative de blague un rien raté et qui aurait vexé d'autre si c'était à pas à moi qui s'adresser. Ours. Crotte de poisson. Très fin comme comparaison ... Je n'en offusqua pas, me contentant de lever les yeux au plafond, un fin sourire mi désabusé mi amusé au coin de mes lèvres. Ah ce gamin. Pour une première éducation, j'avais tiré le gros lot.

Puis une fois fini sa pseudo tentative de blague, il finit pas m'avouer à mots couverts son insécurité par rapport à l'attirance qu'il pouvait provoquer chez les femmes et son mal à l'aise face aux sentiments. Je ne m'attendais pas à ça comme réponse. Je le regardai un peu interdit qu'un prince me dise ça. N'était-il pas sensé avoir grandi d'un milieu rempli de monde à séduire ? Ah c'est vrai qu'il fut mis à l'écart ... Je passais ma langue sur les lèvres, soucieux de la manière dont je pourrais répondre à ça. Avec affection, je posai ma main sur son épaule lui répondant avec chaleur.

" Tu ne devrais vraiment pas t'en faire. Tu es intelligent, mordant et futur roi, malgré ton manque d'humour, il aura bien une jeunette qui finira par tomber sous ton charme. De toute façon, tu choisiras ta reine parmi les jeunes nobles et y'en aura bien une assez intelligente pour savoir apprécier ta culture."

Je lui tapote gentiment l'épaule, avec confiance. Un instant, je réfléchis puis j'ajoute d'un air un plus critique.

"Au pire, tu fais un mariage arrangé. Mais cela semble allait contre ton petit côté romantique adapté de bouquin à l'eau de rose ... "

Mes yeux pétillent doucement, un air franchement malicieux s'affichant sur mon visage. C'était si facile d'embêter ce petit. J'ébouriffe ses petits cheveux impeccables, en souriant franchement.

"Te prend pas la tête, petit moineau. T'façon c'est pas maintenant que tu rencontreras la femme de ta vie, ta vie est entre mes mains pour encore deux ans. Mais d'ici là, je t'aurai donné quelques techniques pour séduire et savoir faire ce qu'il faut au lit pour la satisfaire."

Puis je me penche vers lui, ancrant mon regard bleuté dans le sien et je souffle plus bas.

"et je serai beaucoup plus descriptif que dans ton bouquin ... "

Voir le profil de l'utilisateur
James O'Connor

avatar

Messages : 389
Date de naissance : 25/03/1994
Age : 23
Date d'inscription : 06/08/2012

La mer est dégueulasse. Les poissons baisent dedans

Situation : marié à l'océan

Carnets
Age: 27 ans
Métier: Capitaine corsaire
Niveau rp: en attente

MessageSujet: Re: Un sourire congelé... || James & Yu-Jin || 18 dec. Dim 20 Avr 2014 - 3:50

Je me doutais bien que mes choix de lecture ne plairait aucunement à James. C’était juste… Juste un livre différent, quelque chose de reposant qui ne forçait pas mon esprit à comprendre comment l’histoire se déroulerait ou à décoder les diverses possibilités de conclusions et des combats et les manœuvres possibles que le capitaine ou le roi ou le chef de l’armée pourrait appliqué ou avoir appliqué afin de changer le cours de l’histoire… Non, les livres érotiques n’avaient pas de protocole, ni de codes; c’était juste des gens stupides qui tombaient amoureux et couchaient ensemble… et si les parties … plus graphique me posait parfois problème, je ne me sentais aucunement coupable de sauter quelques pages… les livres plus sérieux ne me permettait pas ce genre d’accroc, je perdais de l’information, je perdais des variables importantes dans l’issue de l’histoire ou de la guerre…
Je me mordis la lèvre en déposant le récit sur ma table de nuit me sentant presque coupables de ne pas laisser James m’en débarrasser.

Mon regard se releva pourtant quand sa main se posa sur mon épaule et toute mon attention lui fut portée, écoutant chaque mot pour bien comprendre ce qu’il racontait…

« Faudrait déjà qu’elle m’adresse la parole. Les femmes de la haute sont plutôt intéressée par mon frère, tu sais. De toute façon, tout le monde est très intéressé par mon frère. »
Aucune jalousie, juste un fait qui s’échappe de mes lèvres sans désillusion et dans un haussement d’épaule sans mesquinerie.
J’avais mis à part pour une raison, oui et le manque de contact social avait affecté ma façon d’interagir avec les autres. J’étais maladroit et ignorait comment vraiment interagir avec le genre humain… Ma mauvaise blague en était bien une preuve. À 11 ans, mon frère avait eut des amis et j’avais eu une nounous pour m’apporter mes livres et mes instruments. Je n’avais jamais souffert de solitude, pourtant… Ou en tout cas, je m’en étais fortement convaincu ou du moins habitué…

Il tapota mon épaule et j’haussais une épaule avant de lever les yeux au ciel à donc commentaire sur mon romantisme. Évidemment ceux qui lisait ce genre de littérature était forcément de sombre rêveur de l’amour ultime évidemment. James oubliait peut-être que j’avais, depuis longtemps, tirer un trait sur ce genre chose. Depuis mes 11 ans, peut-être même…
J’eus un air boudeur, replaçant mes mèches rapidement sans perdre un mot de ses paroles et mon regard retrouvera le sien quand il fut trop près de moi sous entendant des choses que j’avais peur de comprendre ce qu’il essayait de dire…
Mes sourcils se froncèrent doucement en le sentant si proche de moi. Ma langue passa sur mes lèvres cherchant la meilleure façon de répondre à ce genre de choses.

« Tu vas me faire regarder … ? Je sais pas si j’en ai tellement envie…»
Je m’attendais à sentir ses lèvres sur les miennes à tout moment, désormais…

Voir le profil de l'utilisateur
Yu-Jin Seo

avatar

Messages : 629
Date de naissance : 25/08/1991
Age : 26
Date d'inscription : 13/08/2012


Carnets
Age:
Métier:
Niveau rp: Ouvert, en retard....

MessageSujet: Re: Un sourire congelé... || James & Yu-Jin || 18 dec. Jeu 1 Mai 2014 - 15:47

Je le dévisage, sans insister plus sur le livre. Après tout ce n'était qu'un bouquin à la noix et c'est plus la raison de pourquoi il lisait ce genre de connerie qui m'ennuyait le plus. Il avait des lacunes en matière de contact humain bien plus prononcé qu'il ne pourrait le laisser croire au premier abord. S'il était tout le temps sur ses gardes, ce n'était pas pur peur d'agression mais parce qu'il ne savait juste pas comment interagir. De mon point de vue, parler avec les autres ça allait de soit. Mon essence était la sociabilité même. Je me sentais même mal si je n'avais pas un minimum de contact humain. Les rires et les phrases échangées, verre à la main, ça faisait partie de mon équilibre en quelque sorte. Mais apprendre la sociabilité à une petite bête de solitude, ça n'allait pas être simple.

J'affichais une expression pleine de réflexion et de doute, me disant que j'avais peut-être foiré tout le début de son éducation à ne pas avoir vu cet aspect de lui. Mais quelle démarche prendre dans cas ... J'en savais fichtrement rien. Néanmoins, j'aime à croire qu'il a déjà progressé à mes côtés. Il ne rechigne plus autant face à mes demandes et me parle plus librement. C'est que je dois pas être si mauvais que ça comme maître. N'empêche, c'est beaucoup plus facile d'apprendre à un matelot les règles que la noblesse à un prince.

Je secoue donc la tête et recule, venant m'asseoir sur mon bureau. Je réfuta sa question ne voyant pas en quoi lui faire voir ça pour lui être bénéfique en ce moment. On avait bien d'autres choses à faire avant de prendre la mer.

"Non, ce n'est pas une bonne idée. Tout comme serait une mauvaise idée de te faire ta virginité avec une prostituée ou une quelconque inconnue. Vu comment tu n'apprécies pas les contacts humains, je te laisserais choisir. Estime toi heureux, ce n'est pas tout les maîtres qui prennent en compte le libre arbitre de leurs esclaves ... "

Je détache mon regard clair de son visage juvénile, prenant une feuille qui traine sur mon bureau. Avant de la reposer n'y voyant pas d'intérêt finalement. Puis finalement, je tomba sur la brochure des spectacles qui ont lieux en ce moment à Ambrosia. Rien de bien intéressant. En tout cas, aucune dates ne conviennent. Je regarde alors les diverses invitations mondaines que j'ai reçu. Une attire plus particulièrement mon regard et me fait afficher mon petit sourire au coin satisfait. Je relève le regard vers lui.

" Puisque tu me dis que les jeunes filles de ton âge ne s'intéressa pas à toi, je vais te démontrer que c'est faux. J'ai une invitation d'une vieille amie, enfin lui dit pas que j'ai dis ça elle va me tuer ..., mais en tout cas, elle a deux filles et m'invite à une après-midi. Je pense que c'est une bonne occasion pour voir comment on séduit en société."

j'attrape du papier à lettre et rédige rapidement à l'encontre d'Éléonore, confirmant ma présence et le fait que Yu-jin m'accompagne. Puis je sonne Eduardo, lui confiant la lettre fraichement écrite pour qu'il aille la remettre dans les plus brefs délais.

Voir le profil de l'utilisateur
James O'Connor

avatar

Messages : 389
Date de naissance : 25/03/1994
Age : 23
Date d'inscription : 06/08/2012

La mer est dégueulasse. Les poissons baisent dedans

Situation : marié à l'océan

Carnets
Age: 27 ans
Métier: Capitaine corsaire
Niveau rp: en attente

MessageSujet: Re: Un sourire congelé... || James & Yu-Jin || 18 dec. Jeu 1 Mai 2014 - 22:21

J’ignorais ce qui poussait James a faire preuve d’autant de tolérance envers moi. Personne ne s’était jamais montré aussi compréhensif de mes nombreux petits travers de caractère. Il apprenait à vivre avec ces lacunes et cherchait même à amélioré mon apprentissage en les comblant. C’était une bonne idée… J’avais déjà un excellent potentiel avec tout ces petits manques, alors une fois que tout ces petits manques seraient comblés je ne pourrais que m’accomplir encore d’avantage… Une lueur s’alluma dans mon regard, fière et brûlante d’une envie de dépasser mes limites encore un peu…
J’avais néanmoins quelques réticences à l’idée d’apprendre les contacts physiques, je n’avais pas nécessairement l’expérience nécessaire pour comprendre les femmes et encore moins comment les séduire.
Je mordis ma lèvre inférieure, tique nerveux lorsque mon cerveau analysait tout les détours possibles de la situation présente.
Mon regard se détourna un peu, fixant le sol et imaginant déjà comment j’allais devoir aborder quelques filles dans lors de nos nombreuses sorties… Au marché; un sourire charmant à une vendeuse, une remarque sur la robe ou la coiffure d’une jeune fille… Quelque chose de mignon, d’agréable.

Mais voila que c’était quelque chose que je n’avais jamais fais… Honnêtement, je ne m’étais même jamais ou presque jamais intéressé aux femmes… Ou même aux hommes, en fait. L’amour était pour moi un concepts distant et méconnu, mais je savais que les relations physiques n’avaient pas nécessairement à voir avec ce dit concept…
Mon regard se releva sur James, étouffant les questions toujours un peu trop nombreuse qui faisaient déjà surface au creux de mon esprit. J’avais envie de connaître ça; les doigts sur ma peau, les baisers sur mon cou et mes lèvres, maintenant. La chaleur des autres qui ne m’avait jamais manqué avant, me manquait désormais… Je voulais savoir, je voulais apprendre ça aussi, maintenant… Malgré la peur et l’envie de repousser cette idée de toute mes forces…
J’eus un frisson entre la peur et l’envie de prendre James dans mes bras pour savoir ce qu’une étreinte simple pouvait donner comme sensation.
Quand était-ce la dernière que quelqu’un m’avait prit contre lui de cette façon ? Ou juste… prit ma main. James l’avait fait; au manoir…

Mon attention se reporta sur lui, lorsqu’il reprit parole et mes doigts reprirent mon livre un peu timidement, sans tourner les pages, juste pour occuper mes mains alors qu’il parle et que je regarde le papier entre ses doigts. Me prouver que les filles de mon âge s’intéressait à moi allait être une tâche plutôt colossale, j’avais l’impression.
Déjà il fallait qu’elle manifeste une envie de passer du temps avec moi et que j’attire cette envie. Que je sois apte à discuter convenablement aussi et que je ne les insulte pas maladroitement.
J’hochais néanmoins la tête, curieux de voir ce que cette petite soirée pourrait donnée. Dans un soupir un peu las, j’acceptais donc.

« Je veux bien… On verra ce que ça donne…»

[ C L O S ]

Voir le profil de l'utilisateur
Yu-Jin Seo

avatar

Messages : 629
Date de naissance : 25/08/1991
Age : 26
Date d'inscription : 13/08/2012


Carnets
Age:
Métier:
Niveau rp: Ouvert, en retard....

MessageSujet: Re: Un sourire congelé... || James & Yu-Jin || 18 dec.


Contenu sponsorisé




 

Un sourire congelé... || James & Yu-Jin || 18 dec.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ambrosia :: La ville :: Aux Abords du palais :: Lieux d'habitations :: Demeure de James O'Connor-
Il était une fois AmbrosiaA savoirContact