Derniers sujets
» NEW YORK THE DARK SIDE
Ven 18 Sep 2015 - 22:31 par Invité

» VAMPIRE KINGDOM
Lun 7 Sep 2015 - 11:48 par Invité

» Blackout <3
Mer 2 Sep 2015 - 18:36 par Partenaires

» X MEN the after years <3
Mer 3 Juin 2015 - 19:28 par Invité

» Formulaire de Partenariat
Mer 3 Juin 2015 - 17:03 par Partenaires

» Signature du règlement.
Mar 24 Mar 2015 - 22:30 par Elise De Belcour

» Petit problème
Mar 24 Mar 2015 - 20:37 par Elise De Belcour

» Autres Vies... Et si vous deveniez des voyageurs de l'improbable ?
Mer 11 Mar 2015 - 19:11 par Invité

» Top-sites
Mar 10 Mar 2015 - 19:59 par Aymerie de Rochechouart


Partagez | .
 

 Mérovée Avandeïev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Mérovée Avandeïev Mer 30 Juil 2014 - 4:54

© Arrogant Mischief sur Never Utopia
Mérovée Avandeïev

« Et surtout soyons-nous l'un à l'autre indulgents.»de Paul Verlaine



۞ NOM : Avandeïev
۞ PRÉNOM(S) : Mérovée.
۞ SURNOM : Merry
۞ AGE : Viens de toucher à ses 18 ans.
۞ SEXE : Masculin.
۞ METIER: Esclave
۞ GROUPE: Esclaves
۞ RANG DESIRE: Noble

۞ AVATAR : Henry Smith
۞ DOUBLE COMPTE ? Non

LE PERSONNAGE

CARACTERE:

Notez bien : J'écrirais le caractère et le physique à la troisième personne, mais mon choix de narration en rp est à la première personne.

Mérovée est un garçon introverti. C'est quelqu'un d'assez calme au fond, il a une fâcheuse tendance à se prêter au loisir de lire plus qu'à d'autres choses. Il aime lire, simplement parce que depuis la perte de sa voix plus jeune, il a en quelque sorte trouver un réconfort dans ses lectures. La plupart de ses lectures n'étant pas en réalité des lectures d'aventures mais de la poésie depuis ses débuts, il aime lire les vers et les proses plus qu'autre chose.

C'est un garçon assez timide, qui ne viendra jamais de lui-même au contact, il se réservera le droit de sourire par gentillesse même si les convenances l'oblige. Ce n'est pas vraiment qu'il a peur, c'est plus une forme étonnante de 'un remord intérieur qui ressort chez lui. Depuis la mort de sa soeur, Mérovée à l'étrange habitude de s'en vouloir, au point de lui même oublier qu'il est bel et bien en vie, qu'il est vivant. Depuis la mort de sa soeur, il a donc perdu un peu confiance, notamment en lui-même, car il aurait aimer empêcher cet accident, mais également envers toute autre forme de position de force et d'autorité.

C'est de là que démarre son plus gros problème avec l'autorité, et ce surtout parental. Depuis la mort prématurée de se soeur, Mérovée à du subir son handicap et de surcroît subir la pression parental qui n'ont eut de cesse de lui rappeler que son devoir était ainsi d'accomplir son éducation afin d'accéder à son rang de noble. C'est à partir de là que la légère rébellion chez lui à débutée, surtout interne car jamais il n’émettra un refus évident devant ses parents, trop respectueux pour cela. Intérieurement en revanche, Mérovée est catégorique, il ne voudra pas se conduire correctement, même si les moies ambrosiennes que le jeune homme à étudier depuis l'enfance l'interdise. Le pouvoir actuel d'Ambrosia, bien que familier reste une notion assez abstraite que l'éducation devra parfaire. Mérovée ne comprend pas tout simplement l'autorité, il ne comprend pas pourquoi il doit agir ainsi, et ce manque de compréhension influe directement sur son jugement, qui e pousse en définitif à refuser de se soumettre.

PHYSIQUE:
Taille : 1 m 85
Poids : 75 kilos
Couleurs de cheveux : Brun
Couleurs des yeux : Vert/bleu

Date de naissance : Le 28 septembre 1883

Mérovée est quelqu'un d'assez sportif. Au delà de sa passion pour la lecture de poésie, il apprécie également le sport et toutes ses formes, trouvant dans les jeux de balles ou dans l'équitation surtout un moyen de voyager différent. C'est donc l'équitation qui depuis l'enfance lui a permis de se former un corps avec des mensurations assez savoureuses. Il a commencé à développer son physique en faisant du saut d'obstacle, mais également en athlétisme ou quand son père l’emmenait à la chasse, bien que tuer des animaux n'est pas une de ces idées préférées. En outre, courir, par le biais de ses propres pieds ou sur un cheval lui est d'un grand recours quand il a l'envie de s'échapper de son monde.

Sa tenue vestimentaire est généralement très sobre et en général assez classe, son rang l'obligeant à se tenir de manière décente selon les convenances. Depuis petit il a ainsi laisser place au short ou vêtement ample pour des costumes taillés, des chaussures cirées et des cravates hors de prix. Sa mère disant qu'il devait toujours paraître à la hauteur de son rang. Seulement, pour lui, cet accoutrement n'est rien de plus qu'un artifice qu'il préférerait troquer contre un chandail en laine, plus confortable.




HISTOIRE DU PERSONNAGE




L'histoire commence quand j'étais encore nourrisson. Je proviens d'une famille assez riche originaire de l'île d'Eroldia, île frontière à Ambrosia. Ma famille débutât sa richesse grâce à l'âge de l'industrie se développant de plus en plus, mon père, le duc d'Eroldia, M. Emanuel Avandeïev démarra son commerce en échangeant avec les îles voisines des minerais et du charbon. L'influence qu'avait alors les minerais à permit à mon géniteur de progressivement construire une jolie fortune s'ajoutant au bagage familial laisser par ses ancêtres. Bien qu'uniquement duc de l'île, mon père, voulant en cela créer un réel échange au sein des îles de son patrimoine, certain qu'Ambrosia ne laissera pas de côté son potentiel maritime important. A partir de cette prise de décision, il décida de bâtir son commerce sur un plus large choix, et ne s'arrêtant plus seulement aux minerais, il a également ouvert une voie de transfert des biens, autrement dit un port sur la splendide île d'Eroldia, convaincue que le commerce serait prospère.
Ma venue au monde s'explique en partie par la rencontre d'une jeune femme au nom d'Elisabeth Saint-Marteen, une jeune femme de bonne famille et originaire de la ville D'Athingnaos. La rencontre entre les deux jeunes gens tous d'eux âgés d'à peine 25 années respectives se fut par le biais de leur parents, convenant qu'un contrat entre la société portuaire de mon grand-père et de mon père, et avec le père de Mlle Saint-Marteen, détenteur de trois flottes navales serait un investissement durable. Le contrat fut signé, et deux années après, un contrat de mariage arrangé proposé aux deux jeunes adultes.
C'est donc après un mariage arrangé que la fortune de Saint-Marteen et celle de mon père et de mon grand-père ne formèrent plus qu'un seul bloc solide.

Commence ainsi ma nouvelle vie, une vie heureuse dans une bonne famille. Les premières années de mon enfance se déroulèrent avec le temps, des années merveilleuses et douces, partagées avec ma sœur plus jeune que moi de 7 ans d'écart prénommée Alaya. A sa naissance, ce fut le trésor de ma mère et mon trésor à moi, une enfant douce comme le ciel, un sourire sur les lèvres et une voix tendre et enfantine à vous en faire fondre le cœur. Ces années s'écoulèrent donc sans aucuns problèmes, pas même l'ombre d'une responsabilité prônant sur nos épaules d'enfants. Ma mère disait toujours que l'on aurait bien assez le temps de devenir responsable, et elle préférait nous voir jouer dans la propriété, monter à cheval dans la forêt plutôt que de passer notre temps devant nos livres. Bien qu'ayant suivit une très bonne éducation, j'ai aussi eut la chance de connaître une vie simple, une vie de jeu et d'imaginaire.
Seulement le destin détourne bien vite ces instants de bonheur, ce qui est assez étrange en soit. Parfois, on a le sentiment que même la vie est contre nous, mais malheureusement on ne peut rien faire de plus que pleurer, espérer que rien de plus grave ne s'attarde sur notre cas. C'était un après-midi d'été normal, vers lequel le soleil étirait encore ses rayons sur nos peaux blanches et durant laquelle le chant des oiseaux et le vent doux nous donnait le sentiment d'être invincible. Cet après-midi là, Alaya et moi avions prévus de faire une balade à cheval sur l'île et vers un sentier nouveau que nous rêvions d'explorer. C'est donc après avoir suivis nos leçons du matin et après un déjeuner léger que nous avions préparer nos attelages et entamer la découverte de cette piste à cheval. Je pense que je me souviendrais toujours du sourire d'Alaya, surtout au moment ou nous avions rencontré un pré dans lequel l'allure du galop était à envisagée. Sans plus attendre le cheval d'Alaya à commencer à fouler de ses pieds puissants le sol, un grand galop déjà alors que la petite n’avait que 8 ans. Il faut avouer qu'elle n'était pas habituée à un aussi galop mais le cheval lui à démarré au quart de tour sans qu'elle puisse l'ne empêcher. Ma sœur aux boucles noires s'éloignait déjà de l'endroit ou j'étais et j'eus donc le réflexe de la suivre afin que la distance entre nous ne se fasse pas plus grande.
Au bout d'une minute pus tard à peine, Alaya s'engouffra dans la forêt dans laquelle un arbre venait de tomber et l'un de ses branches bloquant l'accès à la route. En a peine une minute j'ai vue le cheval faire un refus d'obstacles, ma petite sœur Alaya rentrant dans l'arbre pour une rencontre dangereuse, sa tête cognant la branche d'arbre et cette dernière tombant par terre dans un raisonnement sourd. Alors j'ai couru bien sur, et j'ai tenté de lui venir en aide, en vain. Ma voix s'est retrouvée comme bloquée, éterniser dans cette horreur que j'ai vue à ce moment là. D'un geste inquiêt j'ai porter ma main à son front, tentant d'empêcher le sang de s'en écouler, incapable de prononcer un moi, brisé par l'effroi.
"Elle est morte, je suis navré, on ne peut plus rien faire. " C'est sur ses paroles que le médecin familial à annoncé la terrible nouvelle à mes parents, ma mère se tenait au chevet de ma sœur, les larmes ruisselants sur ses joues rose, mon père tenant sa main avec la même prestance habituelle, si ce n'est cette touche de tristesse, ce regard sombre et désolé en voyant sa fille morte dans son lit. Alaya venait de mourir, et j'en était le coupable. J'en était responsable ce jour-là, et j'ai faillis à ma tâche. J'ai laisser mourir ma soeur. Les larmes sur les joues également, je compris que désormais, ma vie entière avec celle de mes parents venait de changer du tout au tout. Le rayon de soleil qu'était Alaya venait de s'éteindre, emportant avec elle ma voix au fond du tombeau. Quelques semaines plus tard, mon extinction de voix perdurant, le médecin familial fut appelé en urence, tout cela après l’enterrement de ma défunte soeur. Il nous avoua ne pas connaître les raisons exactes de mon problème, mais qu'en tout état de cause, j'étais visiblement devenu muet.

A l'âge de 15 ans commença alors ma prise de conscience des histoires Ambrosiennes. Bien que très abstraite, car je n'ai jamais eut l'occasion d'y poser le pied, mon père n'eut de cesse de m'expliquer les coutumes d'Ambrosia, certains que mon éducation serait un accomplissement final afin de devenir moi-même duc de l'île d'Eroladia. C'est donc à 15 ans que j'ai commencer à m'entretenir avec un professeur particulier afin d'apprendre les lois ambrosiennes et le principe de l'éducation. J'ai donc très vite compris que mon rang m'assignait à une éducation assez dure durant laquelle je devrais obéir à un noble d'Ambrosia, ce dernier m’apprenant à devenir un bon noble, digne de mon rang.

A l'âge de 17 ans à peine éclatât une sombre histoire vers laquelle j'eus vent, un certain Richard Welton serait le coupable, autrement nommé " L'ombre ", semble-t-il un obscur personnage coupable de plusieurs meurtres terribles. Des meurtres à Ambrosia ? Qui pouvait être bien assez fou pour oser tenter de tuer quelqu'un dans la capitale. Je savais très bien que cet odieux personnage ne devait être qu'un marginal, autrement, une personne mentalement instable, personne de saint d’esprit n'ose défier les lois Amrbosiennes. Les punitions et conséquences sont bien trop dures pour même voir l'idée d'y penser, et, personne ne rêve un jour d'attérir dans une des cellules de prison de la riche capitale. La ville semble alors se déchirer vers différentes hypothèses ne laquelle je l'avoue je n'eus aucun opinion personnelle. Comment juger quelqu'un coupable ou non ? Comment avoir par acquis de conscience jugé quelqu'un et avoir décider qu'il était pleinement coupable. C'est probablement pour cette raison que la justice ne m'a jamais plus intriguée, voyant en elle un moyen très défaillant de faire un excès de zèle important. La justice ? Une besogne pour certains, une cauchemar pour les punis. Bien que je n'ai jamais rien eut à me reprocher, la justice n'a jamais été quelque chose que je portais dans mon coeur.
La nouvelle du 28 février 19002 eut l'effet de me faire rire doucement. Le fameux coupable venait de s'enfuir de la prison d'Amrbosia, justifiant d'un cruel manque d'organisation, ou simplement de rigidité au sein même du pouvoir juridique. Quel comble, surtout pour une reine voulant faire de sa capitale un modèle pour tous. Bien sur, être muet dans ce genre de circonstance facilite les réactions parfois déplacées, et c'est bien sur en silence que je peut conserver mes propos, peut être contraire à la constitution en place, mais bel et bien présents en moi.

"Mérovée, je t'ai convoqué à mon bureau pour t'annoncer la merveilleuse dépêche que j'ai reçu ce matin à mon bureau. Un noble à décider de prendre en charge ton éducation, tu viens tout juste d'avoir 18 ans comme tu le sais. Il se prénomme Monsieur Christos de Minasyan, un homme de bonne famille qui saura te prendre en main pendant ton éducation. Je compte avant tout sur toi pour le remercier pour l'attention qu'il portera sur toi pendant tout le temps de ton apprentissage. Mon garçon, sois quelqu'un de bien, fait honneur à ta famille. " Mon sourire s'effaça face à la nouvelle, s'accompagnant presque une crise de nerf chronique chez moi. J'allais quitter le foyer familial, dépourvu d'argent, de biens, abandonnant probablement tout mes livres pour vivre et écouter ce fameux noble. Je n'aimais déjà pas beaucoup l'idée, surtout que la peur du nouveau avec l'idée de vivre à Ambrosia, une ville que je n'avais jamais visiter n'arrangeait rien. Cependant il le fallait pourtant bien, mon père organisa un voyage pour les jours qui suivirent son message, j'avais ainsi préparer un sac pour la route, prêt à l'abandonner à mon arrivée dans l'île. C'est trois jours après mes 18 ans que mes pieds foulèrent pour la première fois les pavés des rues d'Amrbosia, en direction d'une nouvelle vie, pleins de peurs, de doutes, et surtout, perturbante.



۞ PRÉNOM OU PSEUDO : Mr Hyde, Emeline pour les intimes ♥
۞ AGE DU JOUEUR : 18 ans et demi, j'y tiens au et demi.
۞ COMMENT AVEZ-VOUS TROUVELE FORUM ? Eh bien, ça fait trois belles années que j'attend ma majorité, sinon je le connais grâce à James et Yu-Jin.
۞ LEGUE DE VOTRE PERSONNAGE EN PV Non.
۞ LES MOTS DE PASSES ONT ETE ENVOYE : Oui, au compte fondateur !

Voir le profil de l'utilisateur
Mérovée Avandeïev



Messages : 15
Date de naissance : 01/01/1996
Age : 21
Date d'inscription : 30/07/2014

Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: Mérovée Avandeïev Sam 2 Aoû 2014 - 12:29

Bonjour et bienvenue sur Ambrosia

    La fiche est bien rédigée. Il nous faudrait juste quelques mots sur l'Intrigue qui se déroule en ce moment à Ambrosia même, pour connaître l'avis du jeune Avandeïev à ce sujet.

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mérovée Avandeïev Dim 3 Aoû 2014 - 22:42

Bonjour ! Oui oui *_* En fait, elle est absolument pas terminée, j'ai prévenue l'un des admins, j'ai oublier lequel, que j'étais en vacances pour une semaine et que je ferais au mieux pour poursuivre à mon retour ♥

Voir le profil de l'utilisateur
Mérovée Avandeïev



Messages : 15
Date de naissance : 01/01/1996
Age : 21
Date d'inscription : 30/07/2014

Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: Mérovée Avandeïev Jeu 7 Aoû 2014 - 11:48

Entendu!
Bonnes vacances.

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mérovée Avandeïev Mer 13 Aoû 2014 - 1:14

Eh bien, je pense avoir terminé, j'espère en avoir assez dis sur l'intrigue, j'avoue que j'étais un peu en panne sèche *_* Si il y à quoi que soit, je modifierais ^^

Voir le profil de l'utilisateur
Mérovée Avandeïev



Messages : 15
Date de naissance : 01/01/1996
Age : 21
Date d'inscription : 30/07/2014

Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: Mérovée Avandeïev Ven 15 Aoû 2014 - 0:48

Bonsoir !

Une fiche complète. Une histoire ciselée. Sans compter ce joli style.

Tu es validé !

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mérovée Avandeïev Sam 16 Aoû 2014 - 1:48

Han, merci pour ces beaux compliments et pour cette validation ♥

Voir le profil de l'utilisateur
Mérovée Avandeïev



Messages : 15
Date de naissance : 01/01/1996
Age : 21
Date d'inscription : 30/07/2014

Situation : Célibataire

MessageSujet: Re: Mérovée Avandeïev Aujourd'hui à 20:11


Contenu sponsorisé




 

Mérovée Avandeïev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ambrosia :: Le jeu :: Esclaves-
Il était une fois AmbrosiaA savoirContact