Derniers sujets
» NEW YORK THE DARK SIDE
Ven 18 Sep 2015 - 22:31 par Invité

» VAMPIRE KINGDOM
Lun 7 Sep 2015 - 11:48 par Invité

» Blackout <3
Mer 2 Sep 2015 - 18:36 par Partenaires

» X MEN the after years <3
Mer 3 Juin 2015 - 19:28 par Invité

» Formulaire de Partenariat
Mer 3 Juin 2015 - 17:03 par Partenaires

» Signature du règlement.
Mar 24 Mar 2015 - 22:30 par Elise De Belcour

» Petit problème
Mar 24 Mar 2015 - 20:37 par Elise De Belcour

» Autres Vies... Et si vous deveniez des voyageurs de l'improbable ?
Mer 11 Mar 2015 - 19:11 par Invité

» Top-sites
Mar 10 Mar 2015 - 19:59 par Aymerie de Rochechouart


Partagez | .
 

 Camille Barnum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Camille Barnum Jeu 30 Juin 2011 - 2:06

Votre personnage

Nom: Par la loi comme par le cœur, je suis un Barnum.
Prénom: Kemi est mon prénom, donné par ma mère en souvenir de mes ancêtres du Nihon.
Surnom: Cependant, mon nom de scène et le nom sous lequel je me fais souvent connaître, c’est Camille.
Age: Je suis né il y a 26ans, le 21 aout. Une après-midi venteuse où le soleil jouait avec la pluie.
Sexualité: Le sexe, c’est une chose bien futile. Qui voudrait de moi, qui voudrais d’un monstre dans mon genre ? Je ne crois pas en l’amour, je ne le cherche pas, pas plus que le simple plaisir. Je n’ai que l’amour fraternel de ma famille, et cela me convient très bien.
Métier: Artiste. Je suis jongleur, acrobate et écuyere, c’est tout ce que je sais, et tout ce que je veux faire de ma vie.
Groupe: Je n’ai aucune lettre de Noblesse, ni n’ait fait aucun acte méritant une quelconque distinction. Je suis du peuple, tout simplement, et plus précisément, de la famille des artistes errants.
Rang désiré: La Nature est un mystère

Caractère: Sauvage, peut-être. Laissez-moi réfléchir un instant… Oui, sauvage pourrait me convenir. Il est vrai que je ne parle pas beaucoup, préférant mille fois le silence et l’observation au bavardage inutile. Il est aussi vrai que mes bêtes me comprennent, et que certains murmurent qu’elles me répondent… Est-ce vrai ? Ça, mon ami, je ne tiens pas à vous le dire, tout homme possède ses secrets, et surtout les artistes. Comme la plupart d’entre eux, je suis un feu follet. Certains en prennent le côté fou, moi j’en ai pris le côté mystérieux. Je fais un mystère de tout, en ne répondant pas aux questions que l’on me pose. Le mystère, ma ligne de conduite. Ainsi, je pourrais très bien disparaître le temps d’un battement de cil. Simplement parce que vous m’ennuyez prodigieusement, avec toutes vos interrogations. Suis-je ceci, suis-je cela, est-ce vraiment important ? Au fond, je suis qui je suis, n’est-ce pas ? Le meilleur moyen de me connaître serait donc de m’approcher, et pas de me tirer les vers du nez. Moi ? Un sacré caractère ? Si vous voulez appeler ça comme cela, libre à vous. Je n’aime simplement pas qu’on me force à quoi que ce soit, et surtout pas à parler de moi.

Physique: Mais je vois bien la question que vos yeux posent sans arrêt depuis qu’ils se sont posé sur moi. Est-ce un homme ? Une femme ? Oh, c’est vrai que mon prénom ne vous aide pas à résoudre cette énigme… Et il faudra vous en contenter, ceci est mon plus grand atout, et je ne compte pas le divulguer. Trouvez votre propre réponse, mais ne comptez pas sur moi pour vous éclairer. Je vous accorde que mon apparence est trompeuse, et ne renseigne pas la curiosité des passants. « Mais ses traits sont si fins, ça ne peut être un jeune homme ! » ou encore « Voyons, il mesure au moins un mètre quatre-vingt, ce n’est pas là la taille d’une femme ! ». Voyez-vous, vous n’êtes pas le seul à spéculer sur moi. Je porte les cheveux longs, il est vrai, mais ce n’est pas un signe distinctif pour autant, c’est aussi la mode dans quantité de pays, et je ne suis pas le seul à Ambrosia à arborer une pareille tignasse. Je vois vos yeux descendre vers ma poitrine, ne mentez pas je vous ais vu. Cela non plus n’est pas un indice, il n’est pas rare que les femmes pratiquant une activité sportive telle que les acrobates se bandent les seins pour les compresser et ne pas être gênées. Non, ce n’est pas aujourd’hui que le mystère sera résolu, je resterai Lord Camille le jongleur, et Lady Camille l’acrobate écuyère.

Histoire: Que je vous conte au moins mon histoire ? Mais cela fait près d’un quart d’heure que je vous parle, je suis en train de violer l’un de mes principes de vie ! Bon, promettez-moi de ne pas en parler, je vous préviens, si je vois cette histoire dans la presse, je vous livre à l’Homme d’Acier, c’est bien compris ? Parfait. Vous voyez la femme qui s’entraîne là-bas ? La Nihonnaise. C’est Himewara, la Femme Elastique. Et bien c’est ma mère. Elle a rejoint le cirque une nuit d’orage, enceinte de cinq mois. C’est Mister Pouce qui l’a aperçu le premier, il était sur la caravane de tête. Et elle, elle était allongée dans la boue, évanouie. Ils l’ont cru morte, au départ. Et puis ils se sont aperçus qu’elle respirait toujours, alors ils l’ont prise avec eux. Elle ne parlait que sa langue, et ne voulut rien leur dire de sa vie d’avant, à part son prénom et son âge. Pendant sa grossesse, ce fut elle qui s’occupa des animaux, et de faire la cuisine, apprenant l’ambrosien grâce à sa nouvelle famille. Et puis elle me donna naissance, suppliant le directeur de me donner le nom de son cirque.

Je fus donc Kemi Barnum, et je grandis, élevé par cette grande famille. Je suivais les acrobates pendant leurs entraînements, entrais dans la cage des fauve avec leurs dompteurs, dérobait les maquillages pour m’en faire des peintures de guerre… Un enfant normal, mais qu’est-ce que j’ai pu faire tourner en bourrique la femme à barbe ! J’ai commencé à m’approcher des cheveux à l’âge de six ans, ces bêtes me fascinaient déjà à l’époque. Et puis, au fil des ans, j’appris à monter, à faire des figures en selle. Ma mère m’apprenait les acrobaties, les jongleurs, à jongler. A dix ans, je pris la décision de m’appeler Camille, et d’avoir un jour mon propre numéro dans ce cirque. J’ai travaillé dur, accumulé les chutes.

Un jour, j’ai croisé Maria Luisa. Ma sœur, comme je l’ai appris. Enfin, ils étaient tous de ma famille, mais elle, c’était aussi la fille d’Antonio. En plus, elle avait mon âge. Très vite, je me suis pris d’affection pour elle, qui avait connu autre chose que le cirque. Je l’admirais. J’avais à l’époque un an de plus qu’elle, un an et demie peut-être. Elle ne se laissait pas approcher facilement, et moi j’étais déjà assez… sauvage, comme aujourd’hui. Nous avons fini par nous rapprocher peu à peu, au fil du temps. L’adolescence ne fut pas pour moi un passage d’une grande importance. Je savais déjà que je ne ressemblais pas aux autres, et je l’avais accepté depuis bien longtemps. Mais lorsque les gens de mon âge se pressaient pour connaître l’amour, quand les formes des filles attiraient le regard des garçons, je restais indifférent. Mon regard ne se tournait pas plus vers les jeunes hommes, j’avais déjà à quinze ans renoncé à l’amour. Ça ne m’intéressait pas, et je n’en ressentais étrangement pas le besoin. De toutes manières, les jeunes étaient comme vous à l’époque, ils ne savaient pas si j’étais homme ou femme. Ils voyaient en moi ce qu’ils voulaient voir, et bien que je prenne un malin plaisir à rentrer dans leur jeu, tout se terminait bien vite.

J’ai créé Lady Camille à dix-sept ans, pour mon propre numéro d’acrobaties équestres. Plus tard vint la rejoindre Lord Camille, le jongleur acrobate, un numéro en duo avec ma mère. J'ai aussi partagé la scène avec ma petite soeur, à l'occasion, et je dois avouer que ce numéro a un franc succès : elle par sa beauté sauvage qui attirait, moi par mes traits de statue, nos chevaux et leur talents... Un succès, vous dis-je. J'ai hâte de retravailler avec elle. Que dire de plus ? Que je suis heureux avec le cirque ? Je crois que cela se voit sur mon visage. . Lorsque Maria Luisa est revenue au cirque, il y a quelques jours, mon bonheur de la revoir à été teinté de peine quand elle nous a parlé des derniers évènements. Je ne me préoccupe pas des histoires de la noblesse, je trouve le genre humain bien trop agressif; Mais tout de même, la mort... Les assassinats sont les pires choses au monde. Ma soeur et son ami, Calvin, venu avec elle, a demandé au cirque de s'installer à Ambrosia. J'ai suivi. Himewara m'a beaucoup parlé de cette ville. il parait c'est une ville monde, ou les intrigues amoureuses se mêlent à la haine. Ce que j'en pense? Rien, rien du tout, je ne juge pas sans connaître. Je pense seulement que le cirque arrive à point nommé pour divertir tout ce beau monde.

Sur ce au revoir.
Vous battez des cils, et il a disparu. Étrange personnage.


Vous
Nom/surnom: Co
Avatar: Mana Sama
Possibilité de prendre votre personnage en pv: Oui
Qui vous a amené jusqu'à Ambrosia?: Maria Luisa
Les mots de passe ont été envoyé?: Oui

Voir le profil de l'utilisateur
Camille Barnum
La Nature est un mystère

avatar

Messages : 203
Date de naissance : 09/10/1992
Age : 24
Date d'inscription : 30/06/2011


Carnets
Age: 26 ans
Métier: Circasien
Niveau rp: 0/1

MessageSujet: Re: Camille Barnum Jeu 30 Juin 2011 - 13:41

Bonjour et bienvenu en Ambrosia

    Et bien mon cher tout est presque parfait. La fin de votre histoire, il serait convenable de dire que le cirque arrive en aout 1901 en Ambrosia, ramené par Maria Luisa et Calvin welton. Il faudra donc évoquer cela un peu mieux (le cirque n'étant pas là à la première intrigue vous n'êtes pas obligé de la connaitre, sauf si ML vous en a parlé).
    Ensuite, je crois que Maria Luisa s'occupe aussi d'un spectacle de chevaux, il faudrait voir avec elle si vous faites un duo de temps en temps ou autre. Enfin^^ voilà.

Voir le profil de l'utilisateur http://i74.servimg.com/u/f74/15/02/26/34/da13.jpg http://ambrosia.forums-actifs.com

_________________
Ambrosia
Maitresse du jeu

avatar

Messages : 1796
Date de naissance : 07/07/1986
Age : 30
Date d'inscription : 16/02/2010

Situation : ....

Carnets
Age: ----
Métier: Maite du jeu
Niveau rp: Rp d'intrigue 1/3

MessageSujet: Re: Camille Barnum Jeu 30 Juin 2011 - 23:34

J'ai modifié la fin de l'Histoire. J'espère que cela vous conviendra, énigmatique maîtresse du jeu...

Voir le profil de l'utilisateur
Camille Barnum
La Nature est un mystère

avatar

Messages : 203
Date de naissance : 09/10/1992
Age : 24
Date d'inscription : 30/06/2011


Carnets
Age: 26 ans
Métier: Circasien
Niveau rp: 0/1

MessageSujet: Re: Camille Barnum Jeu 30 Juin 2011 - 23:47

Pensez à remplir votre carnet dans votre profil, vous êtes validé

Voir le profil de l'utilisateur http://i74.servimg.com/u/f74/15/02/26/34/da13.jpg http://ambrosia.forums-actifs.com

_________________
Ambrosia
Maitresse du jeu

avatar

Messages : 1796
Date de naissance : 07/07/1986
Age : 30
Date d'inscription : 16/02/2010

Situation : ....

Carnets
Age: ----
Métier: Maite du jeu
Niveau rp: Rp d'intrigue 1/3

MessageSujet: Re: Camille Barnum Ven 1 Juil 2011 - 15:48

Je vous remercie, Dame.

Voir le profil de l'utilisateur
Camille Barnum
La Nature est un mystère

avatar

Messages : 203
Date de naissance : 09/10/1992
Age : 24
Date d'inscription : 30/06/2011


Carnets
Age: 26 ans
Métier: Circasien
Niveau rp: 0/1

MessageSujet: Re: Camille Barnum Sam 2 Juil 2011 - 11:38

Bienvenue à Ambrosia Camille ! Je suis bien heureuse de vous savoir enfin là. Je vous souhaite un très bon séjour en ville ! Si vous avez besoin de quoique ce soi n'hésitez pas à me le faire dire ! J'ai bienheureuse de voir votre spectacle !!

(Bon jeu !! J'adore le perso ^^)

Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Camille Barnum


Contenu sponsorisé




 

Camille Barnum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ambrosia :: Le jeu :: Peuple-
Il était une fois AmbrosiaA savoirContact